Connexion
Accueil Qui sommes nous Comment adhérer Fonctionnement Questions courantes Contactez nous

©Catherine Chabrol


Éric-Emmanuel Schmitt
acquiert le Rive-Gauche
Dramaturge, romancier, cinéaste et incorrigible optimiste, l'homme n'est pas du genre à oublier ses rêves au fond de ses poches. Celui de posséder un jour son propre théâtre n'attendait que son heure...
Romancier, il converse avec Madame Ming, dame pipi du grand hôtel de Yunhai, et prétendue mère de dix enfants. Les portes de cette mystérieuse Chine nous sont alors grandes ouvertes, Confucius est présent, l'humanisme et l'humour de l'auteur aussi. Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus est un bijou ciselé avec une patience d'orfèvre, qui ne tardera pas à conquérir le monde, laissant à l'homme de théâtre le soin de nourrir, d'élever, d'accompagner dans son épanouissement son bébé Rive-Gauche, aidé en cette tâche par Bruno Metzger et Francis Lombrail, ses deux associés. Éric-Emmanuel Schmitt exprime son bonheur d'avoir été distingué par Alain Mallet, le fondateur, pour lui succéder. D'abord cabaret, puis cinéma, ce théâtre n'a pourtant pas encore l'aura de ses aînés. Cependant...

"Je suis monstrueux d'énergie !
En fait, je crois que je suis un être désirant"


"En effet, s'enthousiasme le dramaturge, son histoire est encore à bâtir et je vais pouvoir y écrire la mienne... C'est une page blanche et ça me plaît. Pour commencer, nous allons faire de gros travaux durant l'été, puis nous mettrons en place notre politique artistique. Je souhaite que ce soit un théâtre de créations, que l'on y joue des auteurs contemporains, sans pour autant en faire un théâtre laboratoire ! Les textes choisis seront intelligents, intéressants et s'adresseront au grand public." Se donne actuellement Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, grand succès de l'auteur, prévoit-il d'inclure ses propres pièces à cette sélection rigoureuse ? "De temps en temps. Ce sera pour moi le plaisir de m'inscrire dans cette tradition minoritaire certes, mais vivace, que l'on ne trouve guère qu'en France et en Angleterre, d'auteurs qui jouaient dans leur théâtre... Molière, Shakespeare, et plus récemment les Guitry, Bernstein... C'était un de mes rêves et je l'accomplis aujourd'hui."

Normalien, Éric-Emmanuel Schmitt enseigne la philosophie à l'Université avec le plus grand des plaisirs, tout en écrivant sans imaginer que sa seconde pièce Le Visiteur allait attirer à lui, les projecteurs... "Je me suis dit que la vie me faisait un cadeau extraordinaire. J'ai donné ma démission, j'ai ouvert les bras et j'ai pris le cadeau." Enfant ébloui par Cocteau le magicien, petit garçon aimé des siens, ému aux larmes devant Jean Marais en malheureux Cyrano... Des souvenirs indélébiles. "Ça a été une première expérience humaniste et compassionnelle, pour moi l'émotion joue toujours un rôle important."

Auteur et dramaturge prisé dans le monde entier, comédien à l'occasion, toujours sur la brèche, souriant et disponible, un cas... "Je suis monstrueux d'énergie ! En fait, je crois que je suis un être désirant, je suis amoureux de la vie, des arts, des rencontres et je veux être amoureux des êtres." Acquérir un théâtre aujourd'hui, une folie ? "J'ai toujours été pris d'un enthousiasme sacré lorsque j'entre dans un théâtre ou dans une église. Dès que je franchis le
Portrait par Jeanne Hoffstetter
Paru le 16/06/2012

-
Haut