Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Fabian Chappuis
© Bruno Perroud


À mon âge je me cache encore pour fumer
Alors que "sa" "Marie Stuart" recueille en tournée le même succès qu'au Théâtre 13, Fabian Chappuis met en scène une tragi-comédie de l'Algérienne Rayhana.
Qui est Rayhana ?
Née à Bab el Oued, elle entre à l'école des Beaux-Arts, puis à l'Institut national d'Art dramatique et chorégraphique d'Algérie. Comédienne, metteur en scène et auteur dramatique, elle a quitté l'Algérie et adopté la France il y a dix ans. À mon âge je me cache pour fumer est sa première pièce écrite en français.

Ce que l'on voit sur scène
Neuf femmes de conditions et d'âges divers venues se laver dans un hammam d'Alger, profitent de cette intimité pour échanger idées et confidences. À l'abri des regards et des oreilles mal intentionnées, elles parlent de leur pays, de leur condition, de leurs maltraitances, de l'exil, de leurs espoirs...

Ce qui a motivé
Fabian Chappuis


Rayhana m'a apporté son texte après avoir vu Marie Stuart. J'ai senti qu'il y avait pour elle une telle urgence à le faire entendre que je me suis dit : si quelqu'un qui fuit l'Algérie pour la France ressent, après dix ans, le besoin impérieux de témoigner de la vie de ces femmes, c'est, qu'a priori, on n'en a pas assez parlé. C'est un texte très vivant, dur, caustique, très drôle aussi, et parfois complètement bouleversant lorsque l'une d'elles, par exemple, raconte sa nuit de noces à 10 ans. Il est évidemment question de terrorisme, de fanatisme religieux... Et ce qui est important, c'est que ce soit un texte de femme. Il y a beaucoup d'auteurs dramatiques masculins algériens, mais une femme qui parle des femmes d'Algérie, c'est très rare !
Zoom par Jeanne Hoffstetter
Paru le 11/12/2009

-
Haut