Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Claire Keim
actrice et citoyenne
Dans la pièce de Donald Marguliès, "Dîner entre amis", elle incarne Lisa, une jeune femme "défaite", abandonnée par son mari. Dans la vie, Claire est ravissante, joyeuse et combattante !
On ne l'avait pas vue au théâtre depuis Le Libertin d'Éric-Emmanuel Schmitt, en 1997. La première a eu lieu il y a trois jours, et la jeune femme est encore morte de peur. "Le soir de la première, la crainte de me tromper à chaque phrase ne m'a pas quittée ! C'était une trouille... Comment vous dire ? Irréelle ! J'espère que je vais bientôt retrouver le formidable plaisir que j'ai eu aux répétitions. C'est étrange ce que je vais vous dire, mais... J'ai presque l'impression que ça y est, les juges sont là !" Michel Fagadau avait déjà mis en scène Brooklyn Boy et En toute confiance, du même auteur. Dîner entre amis est une comédie fait remarquer Claire Keim en souriant, "Il faut que j'y pense, je ne joue tout de même pas Médée !", plaisante-t-elle, chassant cette peur "qui lui fait des nœuds partout". Elle aime ce texte qui, tout en étant drôle et subtil, pose des questions essentielles : où est l'individu dans le couple ? Qu'était-on avant de rencontrer l'autre ? Quelle part de soi a-t-on oubliée pour lui ?

Elizabeth Bourgine, David Brécourt et Jean-Pierre Malo, ses partenaires, parviennent à peine à la rassurer en lui disant que tout va bien. "C'est inouï ! Pourquoi fait-on ce métier ? Il faut être fou furieux ! Mais le théâtre est la vraie place de l'acteur. Il a le temps de construire quelque chose et il n'y a pas de place pour le hasard, ici. Quand on rentre le soir chez soi, on n'est pas une coquille vide, on a vraiment l'impression d'avoir vécu quelque chose." Ce métier de fou, cette jeune personne de nature "optimiste et très enjouée" ne le quitterait pour rien au monde malgré le stress qu'il lui procure ces jours-ci où interviews et séances photo s'enchaînent, où dès la pièce terminée, un taxi moto l'arrache au théâtre pour la déposer au Casino de Paris. Là, elle n'a que le temps d'attraper le micro et de chanter pour Autour de la guitare, le spectacle de Jean-Félix Lalanne. "Mais pour trois jours seulement !" Claire Keim est, non seulement, jolie, chanteuse, danseuse et musicienne, elle est aussi douée d'une réelle conscience citoyenne. "J'adore la vie, j'adore ma vie et je suis pleine de gratitude envers tout ce qu'elle m'offre, alors, j'essaie de le rendre à mon tour, mais ce n'est pas grand-chose par rapport à tout ce qui m'arrive !" Ambassadrice de la Fédération internationale des droits de l'homme et de la Fondation Nicolas Hulot, elle ne laisse rien au hasard, s'informe, étudie son sujet, et s'investit autant qu'elle le peut, non comme une tête brûlée, mais en connaissance de cause. Les J.O. ? "L'important est de participer, mais pas de se taire !" Toute cause "qui trouve sa place" est bonne à défendre, elle répond présent à la Recherche médicale, mais attention précise-t-elle, lucide : "Quand on s'exprime sur tout, on ne s'exprime sur rien !" Et de conclure en plaisantant : "Je suis encore jeune et vous voyez, je veux essayer de sauver la planète ! Je veux sauver l'être humain !"
Portrait par Jeanne Hoffstetter
Paru le 13/05/2008

-
Haut