Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


“Des Cailloux plein les poches”
Un spectacle bourré d'humour servi par deux acteurs en excellente forme.
Charly et Jake font partie d'un lot de figurants choisi par la production de La Vallée tranquille, un film américain niaiseux. Managés à la dure par une walkyrie blonde un peu hystérique, obéissant à son réalisateur au doigt et à l'œil, ils vivent comme des indigènes sous le joug d'une grande puissance coloniale. Interprétant au total une quinzaine de rôles, Alex Métayer et Élrik Thomas donnent naissance à une galerie de portraits irrésistibles, virevoltant sans cesse d'un personnage à l'autre. Tous sont campés avec une grande précision et leur histoire, sans quitter la fantaisie, sait prendre des accents émouvants. On découvre le neveu, paumé et camé, un vieil intermittent rescapé des films de John Wayne ou encore l'irrésistible star italienne cabotine et surprotégée. On croit dur comme fer aux aventures de ces personnages, et pourtant, texte et interprétation jouent ensemble, et parfaitement, la carte comique.
Éric Métayer et Élrik Thomas détiennent la solution à la crise du cinéma et de l'intermittence. Après les avoir vus interpréter le texte de Marie Jones traduit par Attica Guedj et Stephan Meldegg, on les sait capables d'assumer, à eux deux, tous les rôles masculins et féminins d'un film à grand spectacle. Autre certitude : ils nous font passer une excellente soirée dont nous sortons avec de merveilleux souvenirs d'éclats de rire plein la tête.
Dossier par Philippe Escalier
Paru le 15/08/2005

-
Haut