Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Jeux d’roles

Cette passion qui vingt ans après se reconstitue à travers des retours en arrière ludiques donne lieu, au Petit Marigny, à un spectacle qu'il ne faut surtout pas laisser passer !
Pierrot vit avec ses livres. Cet écrivain prof de fac, devenu un peu sauvage, voit débarquer à l'improviste son premier amour. Adieu la tranquillité ! Bénédicte n'est pas du genre reposante. Elle vient semer le désordre dans une vie rangée juste pour s'excuser de s'être enfuie autrefois. Elle réclame une journée pour faire amende honorable. Ce que femme veut... ! À travers les jeux de rôles qu'il accepte de jouer avec elle, Pierrot voit les vérités remonter à la surface, avec elles, leurs lots de surprises, de frustrations mais aussi d'espoir.

Le texte que Pierre-Olivier Scotto a écrit avec sa compagne, Martine Feldmann (avant sa disparition) est d'une tonicité aromatisée d'une forte dose de tendresse. Certes, l'histoire, au fond, est assez banale. Mais racontée avec cette faconde, elle devient appétissante. Lorsque Sonia Vollereaux prête ses charmes et son talent à Bénédicte, il serait vain de vouloir résister. Cette diablesse, mise en scène par Marion, sait, mieux que personne, jouer sur tous les registres avec un égal bonheur. Elle nous donne avec sa simplicité et sa sensibilité habituelles, une magistrale leçon d'interprétation. À la voir sur scène, difficile de ne pas devenir fan. Face à elle, Pierre-Olivier Scotto donne belle consistance à son personnage. Allez y voir, vous m'en donnerez des nouvelles.
Zoom par Philippe Escalier
Paru le 11/06/2005

-
Haut