Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


DOUBLE INCONSTANCE (LA)
(moyenne sur 5 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Marivaux, mise en scène Christian Colin, avec Grégoire Colin, Isild Le Besco et (distribution en cours).
Jeunes acteurs d’exception: Grégoire Colin et Isild Le Besco incarnent des personnages de Marivaux à la lisière du rêve et de la conscience, pris entre les douceurs du fantasme et les électrochocs de la lucidité. Suspendus, deux panneaux de toile blanche diffusent quelques images vidéo. Une terre rougeâtre borde un sol instable, incliné jusqu’à devenir impraticable, où les acteurs jouent et questionnent les sentiments de Silvia, d’Arlequin, du Prince et de Flaminia.
-
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 10/01/2007 au 03/02/2007.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 3/2: du Mardi au Samedi à 20h30 et Dimanche à 15h00. Places à 27€. Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Hervé M. a écrit le 22/01/2007 à 19h40
      Note =
    Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas ennuyé au théatre. La mise en scène est prétentieuse et élitiste. On en oublie même le texte. A déconseiller.
Patrick D. a écrit le 14/01/2007 à 15h31
      Note =
    Quel gachis, dans la salle beaucoup de spectateurs sont partis avant la fin, les acteurs ont fait ce qu'ils pouvaient mais la mise en scène ne les a pas aidé. Navrant
Sandra F. a écrit le 13/01/2007 à 18h27
      Note =
    L'interprétation est très étrange, le décor et la mise en scène prétentieux .. Avec une telle distribution et un tel texte , ..quel gâchis . Réussir à rendre Marivaux ennuyeux , c'est un sacré tour de force , et pourtant la seule réussite de cette pièce !
Denise A. a écrit le 12/01/2007 à 19h05
      Note =
    Malheureusement tout à fait d'accord avec Yvonne M. Jeu des acteurs digne d'un spectacle de patronage (insipide, geignard ou criard selon, ou encore peu audible toutes les variantes y étaient) à l'exception d'Audrey Bonnet (Flaminia). Alexandre Pavlov (le prince) a un jeu peu évocateur d'un sociétaire de la comédie française..
    Quelques bonnes idées de mise en scène (sceptique toutefois quant à l'interêt des images vidéo), mais à force de vouloir trop en faire le texte de Marivaux est ici peu mis en valeur... (sans parler des interludes ineptes ajoutés..)
    Bref, cela se voudrait une interprétation moderne de la pièce, mais elle n'en est que boursouflée et prétentieuse... Si Mr Colin avait voulu massacrer Marivaux, il ne s'y serait pas pris autrement... J'avais vu d'Irina Brook, l'ingénieuse et moderne mise en scène du même Marivaux au théâtre de l'Atelier (L'île aux esclaves) et on en est loin..
Yvonne M. a écrit le 12/01/2007 à 15h47
      Note =
    Spectacle plutôt déroutant: les acteurs semblent forcer leur jeu, le ton "pleurnichard" d'Isild Le Besco est plutôt énervant sans parler des éclats de voix inattendus de tous les acteurs.
    J'aime généralement la mises en scène modernes de nos classiques mais j'avoue que là, j'ai été dépassée.
Haut