Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Public
Averti
Humour
Noir
Sujet
Difficile

FAHRENHEIT 451
COMÉDIE DRAMATIQUE de Ray Bradbury, mise en scène de David Géry, avec Quentin Baillot, Lucrèce Carmignac, Simon Eine, Gilles Kneuzé, Alain Libolt, Clara Ponsot et Pierre Yvon.
En 2004, David Géry réussit le pari d’adapter pour la scène Bartleby d’Herman Melville. Aujourd’hui, il s’attaque à un autre grand classique de la littérature nord-américaine, Fahrenheit 451, roman d’anticipation, avec pour même fil d’Ariane le thème de la résistance, celle d’un homme face à un système. Ray Bradbury projette dans un futur lambda la crainte d’une société conformiste où la culture est bannie, les livres brûlés par des pompiers incendiaires.
-
LA COMMUNE
2, rue Edouard Poisson
BP 157. F
93304 AUBERVILLIERS
M° Aubervilliers Pantin 4 Chemins.
Tél: 01 48 33 16 16
Web: www.theatredelacommune.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 16/01/2013 au 03/02/2013.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 16/1 au 3/2: Mardi et Jeudi à 19h30, Mercredi et Vendredi à 20h30, Samedi et Dimanche à 18h00. Places à 24€. Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Marylise a écrit le 03/02/2013 à 12h55
      Note =
    De bons acteurs... Une adaptation du livre et du film fidèle; Science fiction des années 1950 qui nous a rattrapée ! Fichage, flicage...Un monde devenu système où l'homme, devenu robot normalisé se doit d'être sans réflexion, sans culture, sans conscience, sans mémoire ... Une mise en scène forte où le feu, omniprésent sous toutes ses formes, les autodafés de livres mais pas seulement,les incendies de maisons, de personnes,les fours -rappelant de tristes périodes historiques-,l'usage du lance-flammes, aussi ... m'ont déstabilisée ! J'ai trouvé ça impressionnant !.....
    Dieu soit loué, l'homme se rebelle...et la fin ouvre sur l'espoir !.
Haut