Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


DÉCHARGEURS / LE PÔLE
3, rue des Déchargeurs
75001 PARIS
M° Châtelet
Tél: 01 42 36 00 50
Web: www.lesdechargeurs.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)



Dans le 1er arrondissement de Paris, plus vieux quartier de Paris, centre historique de la ville se trouve la rue des Déchargeurs. Ce n'est pas un hasard si depuis trente-cinq ans, un théâtre s'est épanoui dans des bâtiments inscrits à l'inventaire des monuments historiques où ont été accueillis autrefois Nicolas Flamel spécialiste de l'écriture de billets doux, la première Poste, le premier directeur de l'Opéra de Paris ou encore le magistrat le plus éloquent du XVIIème siècle. En 1979, une troupe d'amis comédiens, architecte, peintre, à la tête de laquelle Vicky Messica poète-comédien se donne rendez-vous au 3 rue des déchargeurs. À cette adresse se trouve un bâtiment à l'abandon. Vicky Messica y fonde le théâtre Les Déchargeurs, un lieu pour la poésie, pour l'écriture contemporaine. Un Centre d'Art et essai culturel, tel que le baptise le ministère de la Culture qui soutiendra au fonctionnement et à la création, et ce pendant 16 années, le dessein de Vicky Messica. La région Île-de-France et la ville de Paris viendront également et régulièrement accompagner les aventures artistiques des Déchargeurs et de son directeur. Vicky désire un théâtre à hauteur d'Homme. Il place l'accueil, l'échange et la transmission au centre de son projet. Bien qu'il eut la possibilité à plusieurs reprises, et ce dès le début des travaux, de créer une salle principale d'une capacité d'accueil plus importante (Salle Vicky Messica - capacité de 80 places), il préféra offrir au théâtre un bar et un hall d'accueil afin de favoriser les rencontres, l'échange entre les spectateurs et les acteurs, mais offrir également un espace d'exposition aux artistes (peintre, sculpture, photographe, vidéaste). Dix ans après l'ouverture du théâtre, il construit une seconde salle, La Bohème (capacité de 20 places), laquelle permet depuis 25 ans à des artistes émergents d'éclore. Vicky Messica était "un passeur", il rêvait d'un lieu où résonnerait la beauté des mots. Les Déchargeurs est devenu ce théâtre et plus encore un espace dédié aux aventures artistiques, où l'économie d'un projet se dessine ensemble et où la voix du poète raisonne.
-
Les spectacles à l'affiche actuellement ou à venir prochainement
14
COUTEAUX DANS LE DOS (LES)  
THÉÂTRE CONTEMPORAIN
Jusqu'au samedi 21 décembre

Cinq jeunes comédiennes interprètent la quarantaine des personnages de cette épopée fantasque, hommage avoué au Peer Gynt d’Ibsen et au Songe de Strindberg, où la jeune Marie fuit le foyer, traverse les continents, rencontre la mort, apprivoise des fantômes et des héroïnes de théâtre, avant de ren...

DIRE BREL
VARIÉTÉS
Jusqu'au samedi 26 octobre

Dire Brel, 40 ans après sa mort. Evoquer sa pensée, d’artiste et d’homme. A partir de ses chansons et de l’entretien Brel parle, réalisé à Knokke en 1971, faire réentendre sa poésie, ses textes, la force de ses chansons, mais aussi ses confidences sur la vie, les femmes, le métier et ses rêves. Di...

ÉTRANGER (L')  
SEUL-E EN SCÈNE
Jusqu'au samedi 21 décembre

Meursault, modeste employé de bureau à Alger, retrace l’existence médiocre qu’il mène dans une étrange indifférence jusqu’au jour où, sans savoir vraiment pourquoi, il tue un homme. Commence alors son procès qui le conforte à sa propre vacuité, et il est sommé de s’en expliquer. Est-ce un crime qu...

J'ARRIVERAI PAR L'ASCENSEUR DE 22H43 - Déchargeurs  
SEUL-E EN SCÈNE
Jusqu'au samedi 26 octobre

Philippe Soltermann entend pour la première fois Hubert-Felix Thiéfaine à l’âge de douze ans. Le chanteur deviendra son rempart, sa balise artistique, son compagnon d’infortune. Dans un soliloque mêlant exaltation et ironie, il interroge l’irrationnel de l’admirateur et se livre à un véritable exe...

JE NE ME SOUVIENS PAS  
SEUL-E EN SCÈNE
Jusqu'au samedi 30 novembre

À l’inverse de Georges Perec dans Je me souviens, Mathieu Lindon livre les fragments de choses dont il ne se souvient pas, ces inconduites intimes et parfois désagréables qui en disent beaucoup sur un individu. Avec humilité et ironie, il rassemble ces non-souvenirs, volontairement occultés ou non...

JOURNAL D'UN FOU (LE)
SEUL-E EN SCÈNE
Jusqu'au mardi 17 décembre

À Saint-Pétersbourg, Popritchine, curieux petit fonctionnaire du Ministère voit son monde sans relief et étriqué s’effondrer en même temps que sa santé mentale. Tiraillé entre ses nouvelles inquiétudes et ses soudaines hallucinations, cet anti-héros terrifié par le réel se trouve plongé dans un un...

MOLLY
SEUL-E EN SCÈNE
Jusqu'au samedi 19 octobre

Dans ce qui pourrait apparaître comme huit phrases, huit longs souffles, il donne à entendre la (les) voix de la femme de Léopold, Molly Bloom. Un voyage nocturne dans les méandres de la pensée d’une femme indomptée qui nous livre son intimité, sa peur de la solitude, et son désir de jouir dans un...

PESTE (LA)
SEUL-E EN SCÈNE
Jusqu'au samedi 21 décembre

À Oran, un jour d’avril 1940, le docteur Rieux découvre devant le palier de sa porte un cadavre de rat. Quelques jours plus tard, six mille sont retrouvés morts. À travers le regard du docteur et sous la forme d’une chronique, nous suivons l’enlisement de toute la population d’une ville confrontée...

RAVENSBRÜCK 1943
COMÉDIE DRAMATIQUE
A partir du mardi 3 décembre

De 1939 à 1945, 132 0000 femmes sont détenues dans le camp de Ravensbrück, à 80 km de Berlin. Elles sont Polonaises, Juives, Françaises et Tziganes et font l'objet de sévices permanents. Battues, astreintes à un travail harassant, peu d'entre elles survivront et 90 000 furent assassinées. Pourtant...

RIDICULUM VITAE  
COMÉDIE DRAMATIQUE
Jusqu'au lundi 16 décembre

Une élue locale doit inaugurer la salle des fêtes. Elle aborde les spectateurs par un discours de bienvenue qui au fur et à mesure devient un discours d’investiture. Les mots se précipitent, se télescopent, s’amalgament, trébuchent. Malgré elle, sa pensée se détourne de son objectif. Elle se prend...

STANCES
MUSIQUE & CHANSONS
Jusqu'au samedi 2 novembre

On l’oublie, mais la poésie a été aussi "d’actualité". Composé comme un quotidien, Stances a ses rubriques: faits divers, écologie, politique, art ou science, regroupant chacune un texte poétique et une chanson. Souvent réduite au territoire de l’intime ou à une forme incantatoire souvent obscure,...

TOURNESEUL (LE)
SEUL-E EN SCÈNE
A partir du mardi 29 octobre

De l’intimité de la naissance au jaillissement du monde, les textes du clown Sol et les mots d’aujourd’hui se répondent avec malice. Ces mots, Clov, clown clochard et philosophe, avec sa "peubelle" pour seule compagne, joue avec en tous sens. Il les tord, s’entortille lui-même, réinvente un langag...

UNE BÊTE ORDINAIRE
SEUL-E EN SCÈNE
A partir du mardi 5 novembre

Elle a sept ans, des seins comme des mandarines et ne va plus en classe. Elle se cache dans le local à vélos de l’école et manipule un petit de maternelle. C’est une petite fille ordinaire qui fait commerce de sa puberté précoce avec la froideur méthodique d’un homme d’affaires. Elle se soustrait ...

VÉRITABLE HISTOIRE DU CHEVAL DE TROIE (LA)  
THÉÂTRE MUSICAL
Jusqu'au lundi 16 décembre

Énée, héros malheureux de la guerre de Troie, et Tchavalo, musicien des rues, sont les survivants de la plus célèbre ruse militaire de l’histoire antique grecque. Ils racontent la dernière nuit de Troie, le massacre de leur peuple par les Grecs, la fuite des rescapés et la longue traversée de la M...

Afficher l'historique des spectacles
Haut