Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


ARCHIPEL

17 boulevard de Strasbourg
75010 PARIS
M° Strasbourg St Denis
Tél: 01 73 54 79 79
Web: www.larchipel.net

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)



« Le Concert de la Ville Japonaise ». Ainsi s'appelait en 1893 ce lieu dénommé aujourd'hui, l'Archipel (17 boulevard de Strasbourg). Le nom de ce café-concert plutôt miteux essayait peut-être d'évoquer le sulfureux Divan Japonais de la rue des Martyrs (le Divan du monde aujourd'hui) dont Toulouse-Lautrec a fait une célèbre affiche. Comme dans les autres cafés-concerts, dès 1901 le cinéma y est une des attractions épisodiques. Cependant, le lieu, devenu Le Zéta, cabaret artistique, est en faillite quand en août 1907 l'acquiert un célèbre rejeton du 10ème, Gaston Brunswick, dit Montéhus (1872-1952), qui rebaptise le lieu Le Pilori de Montéhus. Ce véhément « chansonnier humanitaire », farouchement anticlérical, antimilitariste, « socialiste » - au sens de l'époque est connu de longue date comme un artiste très engagé, qui électrise le public. Juif, Montéhus avait en 1901 tenu tête aux diatribes antisémites de Drumont et Rochefort pendant 70 représentations épiques aux Ambassadeurs des Champs-Elysées. En 1907 il est proche des anarchistes du journal-brûlot « La Guerre Sociale » de Gustave Hervé (Almereyda, père du futur cinéaste Jean Vigo, en fut aussi l'un des fondateurs). N'oublions pas qu'au moment où se développe le cinéma, le climat social est critique en France, des grèves et leur répression se multiplient, l'Affaire Dreyfus et la Loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat viennent de diviser profondément la société.
-
Les spectacles
4
COMÉDIE DU BONHEUR (LA)
TEXTES/CONFÉRENCE
Jusqu'au samedi 25 mai

Nicolas Rafal vous invite à une conférence sur le bonheur en tant que directeur de recherches au CNRS (Club des Névrosés en Recherche de Souffrance). Le bonheur, chose fragile semble être devenue la quête de nos sociétés désorientées. Et bien, nous avons 1h15 pour en parler ! (Mais peut-être pas t...

LOUIS XVI DANS "ILS ME PRENNENT LA TÊTE !"
SKETCHES
Jusqu'au samedi 20 avril

Il s'appelle XVI. Louis, XVI. Son job : Roi de France. Et c'est pas facile tous les jours... Entre un peuple (qui révolutionne tout), des valets (qui ne comprennent rien), la cour, les dîners officiels, des menuets à danser, et sa femme (oui, ça, c'est Marie-Antoinette), Louis XVI vous fait ses co...

MOTS POUR LE DIRE (LES)  
COMÉDIE DRAMATIQUE
Jusqu'au vendredi 26 avril

Après plusieurs revers de la médecine traditionnelle et en dépit des préjugés de son époque, Marie a recours à la psychanalyse plutôt qu’à la chirurgie. Chez son psychanalyste, la trentenaire vide donc régulièrement le sac de ses souvenirs les plus intimes. Elle y fait revivre les personnages qui ...

THIERRY SAMITIER - Mes 15 meilleurs et mes 2 pires
SKETCHES
Jusqu'au samedi 6 avril

Si Forrest Gump était monté sur scène, c’est peut-être le spectacle qu’il aurait joué. Une naïveté authentique qui décale des situations à priori ordinaires. Il n’y a pas 36 personnages avec des effets dingues. Il y a un dingue qui n’a pas vraiment intégré les codes sociaux et qui démasque 36 réal...

Haut