Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Sujet
Instructif



JOURNÉE DES DUPES (LA)
(moyenne sur 17 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Jacques Rampal, mise en scène d'Yves Pignot, avec Emmanuel Dechartre, Benoît Solès, Julie Ravicz, Cécile Paoli, Florian Cadiou, Didier Niverd, Daniel-Jean Colloredo, Rachel Pignot et Stéphane Valin.
Pour un écrivain de théâtre, cette fameuse Journée (10 et 11 novembre 1630) est une mine d’or… ou plutôt du pain béni, puisqu’il est question d’un Grand de l’Eglise. Depuis l’entrée de Richelieu chez Marie de Médicis, tel Ruy Blas et son célèbre «Bon appétit, messieurs!» jusqu’au coup de théâtre que constitue le soudain ralliement de Louis XIII à ce prélat qu’il déteste, tout est là pour tenir le spectateur en haleine...
-
Réserver des places
THEATRE 14 JEAN-MARIE SERREAU
20, avenue Marc-Sangnier
75014 PARIS
M° Porte de Vanves
Tél: 01 45 45 49 77
Web: theatre14.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 09/09/2008 au 25/10/2009.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 25/10: Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi à 20h30, Jeudi à 19h00 et Samedi à 16h00. Places à 23€. Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Alain B. a écrit le 09/01/2009 à 22h43
      Note =
    Du beau théâtre ! parfaitemetn écrit et intense. Costumes soignés et mise en scène sobre, mais dense, qui ajoutent au classicisme de la pièce; Nous avons beaucoup aimé, et de retour à la maison nous nous sommes plongés dans les livres d'histoire pour nous documenter sur cet épisode historique.
    NB : La salle est assez agréable, mais il y faisait une chaleur épouvantable.
Roger A. a écrit le 24/10/2008 à 13h46
      Note =
    Oui, pour confirmer les propos de Nicolas, j'ai bâillé, bâiller, mais alors bâiller !... Et en plus, la Marie est hyper exagérément horripilante et énervante tellement qu'elle est fausse dans son jeux.
    L'intérêt ? On se replonge dans ses livres d'histoire quand on rentre à la maison...
    Et puis ce public (La majeure partie n'a pas payé) qui n'en finit pas d'arriver en retard... Cela ne met pas dans de bonnes conditions... Que les responsables des théâtres soient courageux et ferment les portes après les 10' de retard tolérable...
Anne D. a écrit le 23/10/2008 à 12h27
      Note =
    Ecrire en vers n'est pas chose aisée de nos jours... Jacques Rampal relève le gant et l'emporte !
    Les répliques sont fines et il nous régale d'un beau texte qui permet une crédibilité à cette pièce, on évite ainsi les dialogues modernes faussement "classique" dont on est abreuvé dans les pièces historiques ! voir le "diable rouge" par exemple...
    La mise en scène d'Yves Pignot, permet de se concentrer sur cette tragi-comédie, ce n'est pas une pièce de « cape et d'épée » et si le début manque un peu de rythme, la suite des événements se laisse suivre avec intérêt et suspense. Il n'y a pas besoin de gesticuler bêtement pour un oui ou un non !
    Les costumes sont magnifiques. Au fond une toile peinte représentant aussi bien les jardins du Luxembourg, que Versailles.
    De la distribution je retiens surtout Emmanuel Dechartre, Benoît Solès et Julie Ravicz, Marie de Médicis, vipérine à souhait !
Nicolas B. a écrit le 21/10/2008 à 08h50
      Note =
    Un spectacle qui manque cruellement de rythme et de réalisme. L'alexandrin dans cette pièce vient renforcer l'absence de vivacité du jeux des acteurs.
    A ne pas voir lorsque l'on est fatigué....
Michel P. a écrit le 17/10/2008 à 23h32
      Note =
    Un sujet passionnant pour qui s'intéresse un tant soit peu à l'Histoire de France. Le résultat n'est pas tout à fait à la hauteur de l'attente. Le texte en alexandrins de Jacques Rampal comporte de fort beaux passages mais ne vaut pas sa pièce la plus célèbre "Célimène et le cardinal". Surtout, la mise en scène d'Yves Pignot (qui lui aussi a fait beaucoup mieux, voir par exemple "Comme en 14" ou récemment "Le vol de Kitty Hawk") s'avère d'une rare platitude: on croit parfois assister à une matinée scolaire ! Si Emmanuel Dechartre, excellent comédien, manque un peu de charisme dans le rôle de Richelieu, en revanche le jeu étrange de Benoît Solès, qui compose un Louis XIII cyclothymique, est plus intéressant. Bilan mitigé, donc.
Voir tous les commentaires
Haut