Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.

Public
Averti
Humour
Grinçant

MAY
(moyenne sur 1 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE d’après The Mother, un film de Robert Michell, scénario d'Hanif Kureishi, traduction et adaptation Didier Bezace et Dyssia Loubatière, mise en scène Didier Bezace, avec Antoine Basler, Maya Borker, Patrick Catalifo, Jean Haas, Geneviève Mnich et Lisa Schuster.
May vient de perdre son mari, elle flotte entre le refus de vieillir comme une veuve ordinaire et l’absence de projet dans sa vie. Jusqu’au jour où, presque par hasard, un baiser la réveille et l’entraîne dans une expérience de jeune fille, retrouvant une part d’elle même enfouie dans son coeur et dans son corps.
LA COMMUNE
2, rue Edouard Poisson
BP 157. F
93304 AUBERVILLIERS
M° Aubervilliers Pantin 4 Chemins.
Tél: 01 48 33 16 16
Web: www.theatredelacommune.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 24/04/2007 au 03/06/2007.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 3/6: du Mardi au Samedi à 21h00 et Dimanche à 16h30. Places à 22€. Durée 2h20.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Anne Q. a écrit le 08/05/2007 à 23h00
      Note =
    Un spectacle à voir de toute urgence.
    Une adaptation subtile du scénario d'Hanif Kureishi, pour une magnifique mise en scène de Didier Bezace et une troupe de comédiens admirable (désolée pour nos amis britanniques, mais la pièce surpasse de très loin le film). 2h30, au départ, cela m'avait un peu inquiétée, mais n'ayez crainte : on ne les voit pas passer. Mentions spéciales à Geneviève Mnich et Antoine Basler et immense coup de chapeau à Patrick Catalifo, qui, après la puissance et la fragilité de Titus aux Amandiers cet automne nous offre ce magnifique personnage de Darren.
Haut