Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Humour
Noir

PRÉSIDENTES (LES)
COMÉDIE de Werner Schwab, mise en scène de Christophe Guichet, avec Nicole Gros, Thierry Chollet et Christophe Guichet.
Trois "femmes" bigotes, égocentriques et aigries cherchent un exutoire à leur médiocrité. Erna préside la séance, Grète lui tient tête tandis que Marie dévote et fière de son métier de déboucheuse de toilettes est la victime expiatoire de ses "amies".
-
THÉÂTRE DE L'OPPRIMÉ
78, rue du Charolais
75012 PARIS
M° Reuilly-Diderot
Tél: 01 43 45 45 74
Web: www.theatredelopprime.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 22/11/2006 au 30/12/2006.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 22/11 au 30/12: du Jeudi au Samedi à 20h30. Matinée le Dimanche à 17h00. Places à 15€. Durée 1h20.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Jeanne-Marie G. a écrit le 06/12/2006 à 09h32
      Note =
    Grète, Erna et Marie, êtres atypiques, repoussantes et attachantes à la fois, perdues dans leur solitude, s'accrochent désespérément à leur vie médiocre.
    Le texte cru de Werner Schwab bouscule bien des idées et n'est pas sans rappeler le mal être de Fassbinder. C'est dur, cruel, qui poussé à l'extrême, devient hilarant tant il est dérangeant.
    La mise en scène est intelligente et pleine de trouvailles. L'interprétation est magistrale.Un spectacle, peu ordinaire, à découvrir vite,vite
Carine B. a écrit le 04/12/2006 à 00h16
      Note =
    Des thèmes forts, qui interpellent et nous sortent des sentiers battus....Un texte riche et prenant, qui ne peut laisser indifférent, soutenu par un excellent jeu d'acteurs...à découvrir absolument.
Sophie C. a écrit le 23/11/2006 à 15h22
     
    Un texte ciselé et percutant même si la crudité des propos peut dérouter au premier abord. On rit, parfois jaune, et l'energie et la performance des acteurs nous entraînent dans un univers décalé et burlesque qui dénonce le conformisme et la religion. Un petit ovni théâtral qui fait réfléchir.
Haut