Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.

Public
Grand public
Humour
Grinçant
Sujet
Difficile
Convient aux ados
Oui

HILDA
(moyenne sur 3 notes)
THÉÂTRE CONTEMPORAIN de Marie NDiaye, mise en scène Élisabeth Chailloux, scénographie et lumières Yves Collet et Léo Garnier, son Madame Miniature, vidéo Michaël Dusautoy, costumes Dominique Rocher, assistanat à la mise en scène Lucile Jegou, avec Gauthier Baillot, Natalie Dessay et Lucile Jegou.
Entre rapport de domination et esclavage, Marie Ndiaye examine un cas de vampirisme social où les relations entre bourreau et victime se révèlent plus coriaces que prévu.
-
Réserver des places
THÉÂTRE DES QUARTIERS D'IVRY - Manufacture des Œillets
1 place Pierre Gosnat
94200 IVRY-SUR-SEINE
M° Station Mairie D'Ivry
Tél: 01 43 90 11 11
Web: www.theatre-quartiers-ivry.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 16/2 au 20/2/2022: du Mercredi au Vendredi à 20h30, le Samedi à 18h00, le Dimanche à 17h00. Places de 24 à 7€. Durée 1h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
3
0
0
0
0
Derniers commentaires des adhérents
psylvia a écrit le 12/11/2021 à 03h06
      Note =
    Une pièce dont on ne sort pas indemne, et qu'il est bon de pouvoir "partager" à la sortie.
    Le sujet, la mise en esclavage, terrifiante" d'une employée de maison" est en fait universel et fait appel à une réflexion politique qui peut aller de l'intime personnel vécu , à la domination perverse de supérieurs, dictateurs, gourous ou autres laveurs de cerveaux prédateurs qui exercent emprises, manipulations, violences réduisant à la soumission , à l'exploitation , à l'esclavage ... au silence des victimes prostrées, figées incapables de réagir. Pouvoir de la persuasion , de la fascination, de l'argent ou manipulation médiatique, chacun.e pourra y retrouver "son" monstre et le détester, comme j'ai détesté d'emblée cette "maîtresse" de maison. Nathalie DESSAY est effroyable dans ce rôle, et si on peut rire un peu au début, de la situation, ce rire se glace dramatiquement , très rapidement jusqu'à un rictus insoutenable. Le mari, piégé devient lui-aussi un bourreau détestable . C'est contagieux. Hilda , on ne la verra jamais, mais elle reste omniprésente, sans doute terrée dans un coin dans les coulisses. Sa douleur invisible est palpable, j'ai souffert avec elle. Un texte dur, ravageur, qui percute au coeur ... une mise en scène sans artifices qui enfonce la monstruosité de l'asservissement jusque dans ses limites extrêmes et étreint le spectateur. Je suis sortie bouleversée, en colère.
Stéphane G. a écrit le 07/11/2021 à 11h26
      Note =
    "Hilda", fiction fantastique, décrit la folie d'une femme bourgeoise qui vampirise son employée de maison, la séquestrant chez elle en échange d'argent. La sobriété de la mise en scène très contemporaine d'Elisabeth Chailloux ajoute un degré supplémentaire de dramaturgie. Elle y dénonce une certaine lutte des classes, à la limite de l'entendement. C'est une hyperbole sous forme d'esclavage ou plutôt de précarité des temps modernes. Cette pièce écrite en 1998 par Marie NDiaye apparaît encore plus actuelle en ce début du XXIème sièce, en raison de l'ubérisation de nos sociétés, constituant une forme d'esclavage des temps modernes. Encore plus subtil, le personnage du mari précarisé suite à un accident du travail, dont la situation l'amène à un mutisme et un repli sur soi similaire à celui de sa femme. Nathalie Dessay et Gauthier Baillot jouent chacun avec un tel naturel que les ressorts de la tragédie à travers cette confrontation sociale sont forts et sensibles, devant des spectateurs pris comme témoins. Très subtil.
Noëlle C. a écrit le 21/10/2021 à 23h33
    Note =
    sujet sortant de l'ordinaire, rendu intéressant et prenant,grâce à l'interprétation de Nathalie Dessay, bravo !
Haut