Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


GODSPELL
SPECTACLE MUSICAL mis en scène de Ned Grujic, chorégraphies de Linda Faoro, Flore Fruchart, Vivien Visentin, Laure Balon, Amélie Foubert, direction des chœurs Véronique Fruchart, avec 46 jeunes artistes de l’ Ecole de Comédie Musicale de Paris.
Créée à Broadway au début des années 70 dans l’esprit que « Hair » et véritable succès en France en 1972, la comédie musicale « Godspell » a vu débuter de grands artistes comme Daniel Auteuil, Dave, Armande Altaï ou Michel Elias. Reprise aujourd’hui au Théâtre des Variétés dans une nouvelle mise en scène ancrée dans notre époque, cette transposition joyeuse et colorée de l’évangile selon Saint-Matthieu raconte l’histoire d’une communauté qui se forme autour d’un Jésus des temps modernes revenu pour nous faire entendre raison dans une société où les valeurs sont mises à mal. Un show vivifiant et décalé dont la parole de tolérance est portée par une cinquantaine de jeunes artistes comédiens, chanteurs, danseurs et musiciens sur des chansons pop-rock inspirées des meilleurs chants godspell. Une comédie musicale pop-rock-love de Stephen Schwartz et John-Michael Tebelak
-
THÉÂTRE DES VARIÉTÉS
7 boulevard Montmartre
75002 PARIS
M° Grands Boulevards / Richelieu Drouot
Tél: 01 42 33 09 92
Web: www.theatre-des-varietes.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 20/10/2020 au 20/10/2020.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 2h20.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
0
0
1
0
0
Derniers commentaires des adhérents
Valérie S. a écrit le 25/10/2020 à 12h02
    Note =
    Un peu déçue par ce spectacle de l'ECM de Paris. Rien à dire sur la prestation des élèves, qui était de bonne qualité. C'est plutôt la comédie musicale elle-même qui m'a peu frustrée : une espèce de Jesus Christ Superstar en mode flower-power avec une première partie consacrée aux paraboles qui m'a semblé bien longue et plate, et un traitement général un peu trop candide à mon goût. Reste heureusement de beaux moments, notamment les chansons collégiales particulièrement entrainantes.
Haut