Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez nous

Photo: D.R.

Public
Grand public
Humour
Subtil
Sujet
Instructif
Convient aux ados
Oui

CONVERSION D'ALCESTE (LA) - Du Misanthrope au Cardinal opus n°2 (triologie)
(moyenne sur 5 notes)
COMÉDIE DE BOULEVARD de Georges Courteline, mise en scène Violette Erhart et Sylvain Martin, avec Violette Erhart, Luc Franquine, Alex Gangl, Benjamin Gourvez, Mahmoud Ktari et Sylvain Martin.
Les heures ont passées, la nuit est venue et la soirée d’anniversaire d’Alceste est déjà bien avancée. Tous les invités sont désormais relativement imbibés... Après avoir pris la décision douloureuse de ne pas poursuivre son histoire avec Célimène, Alceste s’est également rabattu sur la boisson. Changeant totalement d’état d’esprit sous l’effet de l’alcool, il décide de revoir ses positions et de jouer le jeu de l’amabilité et des bons sentiments. Entrant à son tour dans la spirale de l’hypocrisie, ce changement de cap lui coûtera cher...
-
Réserver des places
LA CROISÉE DES CHEMINS - Salle Paris-Belleville
120 bis rue Haxo
75019 PARIS
M° Télégraphe
Tél: 01 42 19 93 63
Web: www.theatrelacroiseedeschemins.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 31/10: le Dimanche à 18h00. Du 7/11 au 19/12: le Dimanche à 16h30. Places de 18 à 13€. Durée 0h50.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
4
1
0
0
0
Derniers commentaires des adhérents
Yvon P. a écrit le 19/09/2021 à 19h30
      Note =
    Belle adaptation de cette pièce très bien jouée et instructive. Nous n'avions pas encore vu l'opus 1 ce qui n'a rien gâché à notre plaisir.
Benoit B. a écrit le 14/09/2021 à 00h22
      Note =
    Un Courteline qui sort des sentiers battus et qui suit parfaitement l'opus 1 de cette trilogie. Un beau texte servi par une belle troupe et une bonne mise en scène. Un conseil: à voir après l'opus 1 qui se joue juste avant (même si un résumé est présenté au début de la pièce).
Ariane a écrit le 22/09/2020 à 21h41
      Note =
    quatre versions du misanthrope c'est une idée originale. Là c'est la version Courteline adaptée par une troupe où les acteurs nous amusent tout en conservant un texte en beau français
Stéphane A. a écrit le 21/09/2020 à 16h00
      Note =
    La démarche est très originale : le thème du misanthrope selon quatre auteurs différents. Les deux premiers opus mettent en appétit pour les deux qui suivront. Courteline et Molière sont les premiers à donner leur version. Pour l'ensemble, mêmes comédiens et même scénographie. Une expérience qui bénéficie aux spectateurs qui y trouvent matière à réflexion en se divertissant grâce à l'interprétation - qui relève de la prouesse - des quatre comédiens. Je n'ai vu que les deux premiers tableaux de ce quadriptyque (pour l'instant), mais je gage que ce sera un carré d'as.
psylvia a écrit le 19/09/2020 à 12h54
      Note =
    Attention ce commentaire datant d'avant le COVID, je le réactualise ici après avoir revu les deux premiers OPUS !
    J'ai autant adoré l'Opus 1 - MOLIERE- même si la mise en scène est différente, les acteurs sont tout aussi excellents. Par contre, j'ai moins apprécié le 2 - COURTELINE - dont la mise en scène cette fois)-ci trop semblable au premier, semblait être une suite du 1, sans cohérence de "suite", et m'a fait perdre la surprise et l'intérêt de voir une autre pièce. J'avais préférébla première fois la subtile cohérence des couleurs des costumes qui en faisait alors le rappel .
    Mais j'attends le 3 avec la même impatience, mais où est donc passé le 4 ???
    Version précédente:
    C'est en allant voir un tout autre spectacle dans ce petit théâtrent j'aime particulièrement la programmation, intriguée par ce dit "quadriptyque scénique" que j'ai été convaincue par Mahmoud, son directeur ( et comédien) d'aller voir les deux premiers opus à la suite, le même soir. Quel bonheur de passer ce soir de Courteline à Molière, du boulevard à la comédie, de découvrir Alceste sous d'autres facettes, et de voir évoluer sa révolte dans ce monde d'hypocrisie. Sur cette petite scène, intimiste, ni décor, ni accessoire... juste un code "couleurs" qui passe d'une pièce à l'autre, alors que les mêmes comédiens, tous excellents, reprennent les mêmes personnages. La mise en scène, très inventive, souvent surprenante par sa gestuelle, et son humour, laisse cependant toute la place au texte et en accentue la qualité d'interprétation, et d'écoute. Sans souci de costumes adaptés aux différentes époques, cela a accentué pour moi la mise en lien d'un texte à l'autre, la familiarité et m'a permis de découvrir ce Misanthrope autrement, de façon très proche. Je me suis attachée à tous les personnages, je suis impatiente de les retrouver dans une autre intensité, plus dramatique pour les opus 3," Le Philinte de Molière" et 4 "Célimène et le cardinal"
Haut