Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Convient aux ados
Oui



SAMIA - DE PÉKIN À LAMPEDUSA
(moyenne sur 60 notes)
SEUL-E EN SCÈNE de Gilbert Ponté, mise en scène de Steve Suissa, avec Malyka R. Johany.
Courir, courir, courir... Samia, c'est l'histoire d'une jeune athlète somalienne. Sa passion: l'athlétisme. Son rêve: représenter son pays, la Somalie, aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Après une première participation aux JO de Pékin, Samia décide de gagner l'Europe pour préparer les JO de Londres. Elle n'atteindra jamais les côtes italiennes.
-
Réserver des places
SCÈNE LIBRE (LA)
4 boulevard de Strasbourg
75010 PARIS
M° Strasbourg Saint Denis
Tél: 01 42 38 97 14
Web: www.le-theatrelibre.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 19/12: du Mardi au Samedi à 21h00. Places de 31 à 20€. Durée 1h10.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
37
20
2
0
1
Derniers commentaires des adhérents
Isabelle M. a écrit le 05/12/2019 à 13h56
      Note =
    Très bonne interprétationet mise en scène de ce sujet douloureux. L'actrice est parfaite dans le rôle de la jeune athlète.
Isabelle G. a écrit le 01/12/2019 à 14h27
    Note =
    Sujet lourd mais bien emmené .
Sylvia R. a écrit le 30/11/2019 à 01h02
      Note =
    La comédienne est excellente le sujet difficile. J'ai été très émue très bonne pièce
Valérie D. a écrit le 29/11/2019 à 00h17
    Note =
    Superbe et douloureuse pièce magnifiquement interprétée
Stéphanie G. a écrit le 28/11/2019 à 11h45
    Note =
    J'ai trouvé le texte un peu lourd, porté sur le pathos alors que le parcours tragique de Samia n'a pas besoin d'être surligné. Du coup, je n'ai pas réussi à rentrer totalement dans la pièce. Mais la mise en scène permet d'aérer un peu et de suivre avec tristesse la lutte acharnée de Samia pour avoir le droit de vivre sa passion de la course.
Voir tous les commentaires
Haut