Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.




UN COEUR SIMPLE
(moyenne sur 27 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE, de Gustave Flaubert, mise en scène de Xavier Lemaire, avec Isabelle Andreani.
Un cœur simple est au départ une nouvelle de Gustave Flaubert tirée du recueil Trois contes, qui retrace l’histoire d’une servante au XIXe siècle, en Normandie, Félicité de son prénom. Isabelle Andréani l’a adapté pour le théâtre et l’incarne avec toute la force émotionnelle et lumineuse qu’on lui connait. Xavier Lemaire l’accompagne dans une mise en scène fluide et charnelle.

-
Réserver des places
THÉÂTRE DU POCHE-MONTPARNASSE
75, boulevard du Montparnasse
75006 PARIS
M° Montparnasse
Tél: 01 45 44 50 21
Web: www.theatredepoche-montparnasse.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 3/3: le Samedi à 19h00, le Dimanche à 15h00. Durée 1h20.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
20
5
2
0
0
Derniers commentaires des adhérents
  > Martine G. a écrit le 05/01/2019 à 11h56
      Note =
    Enthousiasmée par cet excellent seule en scène. Allez voir sans hésitation cette merveilleuse comédienne.
  > charlotte a écrit le 31/12/2018 à 11h01
      Note =
    Superbe et très juste interprétation avec émotion.
  > Chat a écrit le 24/12/2018 à 18h15
      Note =
    S'il y a un spectacle à ne pas manquer cette année, c'est "un cœur simple", tout y est, c'est subtil, intelligent, sensible, magnifique, bravo !
  > Nathalie L. a écrit le 16/12/2018 à 18h34
    Note =
    Formidable découverte de ce texte de Flaubert. Quelle écriture magnifique !
    L'actrice est tellement juste qu'elle est Félicité, du début à la fin de la pièce ! On est transporté.
  > Danièle V. a écrit le 14/12/2018 à 13h58
      Note =
    Superbe performance d'Isabelle Andreani.
Voir tous les commentaires
Haut