Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.




MISERY
(moyenne sur 26 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de William Goldman d’après le roman de Stephen King, adaptation française de Viktor Lazlo, mise en scène de Daniel Benoin, avec Myriam Boyer et Francis Lombrail.
Le personnage de Paul, tel un double de Stephen King, est un écrivain à gros tirage. Il est à un tournant de sa vie, souhaitant changer de registre, de style, de propos et mettre un terme à l’interminable saga à laquelle il doit son succès. Pour cela il vient de terminer un roman où il fait mourir son héroïne : Misery. Mais un accident de voiture le met à la merci d’Annie, une lectrice psychopathe qui l’admire plus que tout. Elle commence par le sauver, le recueillir, le soigner mais bientôt elle le séquestre avec une rare cruauté et l’oblige à réécrire son roman comme elle l’entend.

-
Réserver des places
THEATRE HEBERTOT
78 bis, bd des Batignolles
75017 PARIS
M° Villiers/Rome
Tél: 01 43 87 23 23
Web: www.theatrehebertot.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 25/11: du Jeudi au Samedi à 21h00, le Dimanche à 15h00. Places de 55 à 15€. Durée 1h45.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Un article en rapport avec ce spectacle :

  > Francis Lombrail garde le cap Portrait par Jeanne Hoffstetter, paru le 11/09/2018.

Notes des adhérents
6
10
4
6
0
Derniers commentaires des adhérents
  > Patrick M. a écrit le 08/11/2018 à 08h44
      Note =
    Les auteurs de livres à succès deviennent souvent prisonniers de ceux qui les lisent. Dans un huis-clos angoissant cette comédie dramatique est une fidèle adaptation du livre de Stephen King qui n'a rien à envier au film. La mise en scène, le décor et la vidéo nous plonge dans cette histoire. Myriam Boyer est une redoutable admiratrice psychopathe qui séquestre l'écrivain qu'elle adore pour ne pas que se termine sa saga favorite. Francis Lombrail incarne avec justesse le personnage de Paul. L'atmosphère pesante de cette pièce nous poursuit même après le baisser de rideau.
  > Tytoalba a écrit le 05/11/2018 à 11h41
      Note =
    Excellent moment de théâtre, deux excellents comédiens dans une adaptation de S.King très intelligente,avec une idée originale dans la mise en scène
    Ne ratez pas cette pièce, même si elle est sombre!
  > CathG a écrit le 29/10/2018 à 20h26
      Note =
    Misery se prête totalement à une adaptation théâtrale, puisque c'est un huit clos. Même sans référence au livre ou film, on pourrait s'attendre à avoir une montée d'adrénaline et sentir cette oppression qui devrait aller crescendo; je ne sais pas définir ce qui ne fonctionne pas, le décor trop grand, trop lumineux, Myriam Boyer pas assez inquiétante, Daniel Lombrail trop transparent? Une impression en demi teinte.
  > Danielle P. a écrit le 28/10/2018 à 17h22
      Note =
    Pas déçue étant donné les commentaires mitigés, effectivement pas terrible, pas d'émotion un peu "plat" Myriam Boyer parfaite, la mise en scène original note bien moyenne en ce qui me concerne. Bien du mal à ne pas faire la comparaison avec le film..................
  > Hervé B. a écrit le 26/10/2018 à 22h50
      Note =
    La meilleure façon de voir cette pièce est d'oublier le roman t le film, ne surtout pas faire ce comparaison.
    Un roman vous offre des heures de lecture et un film de même avec en plus une mise en image de lieux, de décors...
    Autant de choses difficiles à retranscrire sur une seule scène. L'exercice était donc osé.
    Nous disons "bravo", avons passé un super moment avec Francis Lombrail et l'impériale Myriam Boyer toujours au top de l'art théâtral.
    Une mise en scène créative qui nous permet de voir ce qui se passe dans l'arrière scène, apporte un plus non négligeable.
    Mon petit bémol serait que le côté angoissant généré par la folie démoniaque du personnage féminin n'est pas assez poussé.
    Au final, joli coup de cœur visiblement partagé avec le public.
Voir tous les commentaires
Haut