Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.




DAVID DESCLOS - Ecroué de rire
(moyenne sur 10 notes)
SKETCHES de et avec David Desclos, mise en scène de Stomy Bugsy.
David Desclos n’a pas besoin d’inventer des histoires, sa vie en est une. Ex caïd passé plusieurs fois par la case prison, il raconte tout, de son casse déjoué à son histoire d’amour réussie, en passant par la garde à vue et les cavales sous le pseudo de David Lupin. Un gentleman cambrioleur, donc, qui a profité de ses dix ans à l’ombre pour mettre des mots sur sa peine et se préparer une sortie en pleine lumière.


© visioscene.com

-
Réserver des places
THÉÂTRE DU GYMNASE - MARIE BELL
38 boulevard Bonne-Nouvelle
75010 PARIS
M° Bonne Nouvelle
Tél: 01 42 46 79 79
Web: www.theatredugymnase.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 27/12: le Jeudi à 21h30. Places à 18€. Durée 1h10.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Notes des adhérents
5
4
0
1
0
Derniers commentaires des adhérents
  > Ariane a écrit le 09/11/2018 à 08h45
      Note =
    La prison et l'unité psychiatrique racontées par un ex grand délinquant qui par ailleurs est bon acteur et rend vivant son récit . Je vous mets un lien du Point qui raconte son histoire.
    .https://www.lepoint.fr/societe/le-multirecidiviste-fait-maintenant-le-show-au-theatre-03-02-2016-2014931_23.php
    Belle réconversion , je ne mets pas un coeur car j'ai quand même été gênée par son conseil à la fin du spectacle où il dit aux délinquants de ne pas cambrioler les particuliers car c'est une sorte de viol suggérant ainsi de s'attaquer à des professionnels . Des cambriolages de particuliers , de banques; de bijouteries , des vols ,du trafic de drogue il a lui même un lourd passif...
    Un mélange de Prison break et de Vol au dessus d'un nid de coucou
  > WVATelse a écrit le 22/10/2018 à 15h44
      Note =
    -Prison break !
    Décembre 1998, une bande est arrété en train de creuser un tunnel pour accéder à la Société Générale de Caen. Afin de vérifier le fonctionnement du signal d'alarme , ils avaient lancé une grosse pierre sur une vitre et cela n'avait rien déclenché (c'était l'erreur !). David Desclos faisait partie de cette bande des égoutiers, émule d'Albert Spaggiari qui avait réussi le casse de Nice en juillet 1976. Mais des égouts du paradis on est passé aux prisons de l'enfer. Avec un réel talent de conteur , il nous décrit son arrestation, son évasion, ses copains de cavale et sa rédemption en janvier 2000. Après son procès c'est la prison qui a détruit l'homme, le mitard aux rats, la prison pour les fous pour être seul. Puis il nous raconte les fous , les pervers en prison, les médicaments, le sport et les visites de sa femme au parloir. Une partie comique où il nous apprends comment enlever des menottes, comment sauter les péages sur l'autoroute, comment ne pas avaler les cachets, comment faire un casse à Morlaix, ....C'est son histoire racontée sous forme de spectacle, bien écrite et proche de la réalité. Il s'était attaqué aux banques sans arme, ni haine, ni violence mais n'a jamais participé à des cambriolages chez les particuliers. Le code d'honneur est très fort chez les habitants des quartiers de Caen ("Tonneville", "Guerinière" ou "Pierre Heuzé"). C'est un spectacle sincère qui nous redonne l'espoir dans le genre humain, une ré-insertion enfin réussie après une récidive pour un go-fast (trafic de drogue) et nous laisse de cette soirée un bon souvenir avec une véritable pêche d'enfer. Bon vent et bon courage pour la suite Monsieur Desclos !
  > Muriel C. a écrit le 13/02/2018 à 22h22
      Note =
    Désolée, mais je n'ai pas accroché.
  > Solange C. a écrit le 13/02/2018 à 09h41
      Note =
    Bon spectacle, intéressant et touchant à la fois.
  > Marie-José M. a écrit le 30/01/2018 à 15h17
    Note =
    Je n'ajouterai qu'une chose : allez-y
Voir tous les commentaires
Haut