Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


AU MONDE
COMÉDIE DRAMATIQUE de Joël Pommerat, avec Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Lionel Codino, Angelo Dello Spedale, Roland Monod, Ruth Olaizola, Marie Piemontese et David Sighicelli.
Pour certains de ceux qui l’auront vu il y a dix ans, ce sont des souvenirs de tout un monde, en effet – d’un univers théâtral dont s’imposait soudain la saisissante cohérence. Plus que jamais le théâtre de Pommerat, pourtant à l’œuvre depuis des années, se découvrait et devenait pleinement visible dans ce huis-clos en forme de labyrinthe intime.
-
THÉÂTRE DE L'EUROPE
Place de L'Odéon
75006 PARIS
M° Luxembourg
Tél: 01 44 85 40 40
Web: www.theatre-odeon.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 14/09/2013 au 19/10/2013.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 14/9 au 19/10: les Vendredi et Dimanche à 20h00, le Samedi à 14h30. Matinée le Dimanche à 15h30. Places à 36€. Durée 2h15.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Sandrine B. a écrit le 21/09/2013 à 20h28
      Note =
    Puissant, magistral. Une œuvre incroyable qui nous questionne dans nos replis conscients et inconscients. Incroyable auteur et comédiens. Une mise en scène spectaculaire de précision un moment rare.
Isabelle M. a écrit le 21/09/2013 à 16h01
      Note =
    Cette ancienne pièce de Pommerat, qui aurait pu s'intituler L'Etre au monde ,est une vraie réussite même si elle diffère beaucoup des suivantes.
    cette fois-ci, l'unique histoire se passe dans un huis-clos où chaque personnage se donne l'occasion à partir d'un fait divers banal de questionner leur rapport au monde . Quête existentielle magnifiée par l'habituelle scénographie totalement maitrisée et la direction des comédiens toujours au cordeau.
    Superbe.
    Quant à Les marchands, le pendant "social" de la précédente pièce, elle pâtit de la voie off où le texte assez mal écrit plombe la toujours très réussie scénographie.
Haut