Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.

Sujet
Difficile

GARÇON SORT DE L'OMBRE (LE)
(moyenne sur 6 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Régis de Martrin-Donos, mise en scène de Jean-Marie Besset, avec Virginie Pradal, Sylvain Dieuaide, Sophie Lequenne ou Chloé Oliveres et Marc Arnaud.
La pière raconte l'histoire de Jean, lycéen en echec scolaire, hanté par ses préoccupations d'adolescent, et qui vit seul avec sa mère. Elle compte sur sa réussite pour l'arracher à la misere er démarrer une nouvelle vie à Paris. Lui préfère brûler ses nuits dehors.
-
Réserver des places
THÉÂTRE DU POCHE-MONTPARNASSE
75, boulevard du Montparnasse
75006 PARIS
M° Montparnasse
Tél: 01 45 44 50 21
Web: www.theatredepoche-montparnasse.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 14/05/2013 au 28/07/2013.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 28/7: du Mardi au Samedi à 21h00, le Dimanche à 15h00. Places de 35 à 10€. Durée 1h40.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Amandine S. a écrit le 06/08/2013 à 10h15
      Note =
    Le jeu des comédiens est excellent, la mère est terrible, le garçon est bouleversant. Pièce difficile dont on ressort bousculé.
Anne-Claire B. a écrit le 31/07/2013 à 12h49
      Note =
    Un moment fort, troublant, une brillante tragédie dont on ne sort pas indemne. A ne pas manquer.
Catherine P. a écrit le 24/07/2013 à 19h29
      Note =
    Pièce très réussie sur le sujet de la mère possessive....
    Belles et très justes prestations des acteurs .
Hervé B. a écrit le 19/07/2013 à 14h18
      Note =
    Que c'est bon, que c'est fort !
    Encore un sujer noir qui amène une pièce remarquable, la difficile relation d'une mère aussi possessive que déjantée et son fils adolescent de 18a paumé au sein d'un noyau familial en totale perdition.
    Virginie Pradal y est éblouissante, le jeune Sylvain Dieuaide est un pur diamant tant son interprétation à fleur de peau est d'une totale justesse jusqu'au moindre rictus ou même mouvement des mains, Marc Arnaud apporte un côté animal non dénué de sens.
    Mon seul infime bémol quelques petites longueurs sur la fin qui s'atire un peu.
    Très bon moment de théâtre en cet été enfin caniculaire qui m'a permis de redécouvrir cet espace totalement réinventé du théâtre de Poche Montparnasse, une réussite avec un accueil fort agréable.
Régis G. a écrit le 29/06/2013 à 00h46
      Note =
    C'est brillant. Très sombre. Virginie Pradale (loin d'interpréter ici un rôle léger, bien au contraire) est époustouflante. Il est clair que l'on ne sort pas de la pièce le sourire aux lèvres, mais on a assisté à un grand moment de théâtre.
    A voir pour l'histoire et l'interprétation des comédiens.
Voir tous les commentaires
Haut