Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


JEAN ET BÉATRICE - Rôles inversés
(moyenne sur 4 notes)
COMÉDIE d'après la pièce "Jean et Béatrice" de Carole Fréchette, adaptation d'Alexandra Ansidei et Delphine Gustau, avec Jérémie Covillault et Alexandra Ansidei.
Suffirait-il de croire à l'amour pour le faire exister? C’est ce qu’espère Jean, lorsqu’il en vient à coller sur tous les poteaux de la ville, des affichettes. Il propose une forte récompense à celle qui le délivrera du manque d’amour et de la solitude, en parvenant à l’intéresser, l’émouvoir et le séduire.
-
THÉÂTRE DES BÊLIERS PARISIENS
14 bis, rue Sainte-Isaure
75018 PARIS
M° Jules Joffrin
Tél: 01 42 62 35 00
Web: www.theatredesbeliersparisiens.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 11/06/2013 au 15/06/2013.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Durée 1h10.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Passion a écrit le 19/06/2013 à 02h25
      Note =
    Belle interprétation mais très mauvaise idée d'inverser les rôles. Le texte perd beaucoup de son intérêt dans cette version. Il n'a pas été écrit pour ça et ça se sent !
Arnaud B. a écrit le 17/06/2013 à 22h51
      Note =
    piece troublante mais bons jeux d'acteurs...
Danielle P. a écrit le 17/06/2013 à 00h16
      Note =
    "un" chasseur de prime assez particulier, un homme qui tente le tout pour le tout, une relation qui se noue entre 2 personnages invraisemblables, mais pas tant que ça. Cette pièce a un certain charme, elle mérite de trouver sa place.
Didier D. a écrit le 13/06/2013 à 10h50
      Note =
    Je connais bien " l'original " de cette pièce , vue plusieurs fois. Bonne idée que celle d'inverser les rôles . L'adaptation et la mise en scène sont réussies . Suis plus réservé concernant la crédibilité des interprétations : des moments de grâce mais aussi des moments d'ennui.
Haut