Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

Photo: D.R.


CLOTÛRE DE L'AMOUR
(moyenne sur 4 notes)
TEXTE(S) conception, réalisation Pascal Rambert, avec Audrey Bonnet et Stanislas Nordey.
Un couple clôture son amour en deux monologues qui vont au bout de leur pensée, deux longues phrases qui ne sauraient s’interrompre, manière de solder les vieux comptes et marquer dans une langue poussée à bloc le territoire des corps.
THÉÂTRE DE GENNEVILLIERS - CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL
41, avenue des Grésillons
92230 GENNEVILLIERS
M° Gabriel Peri
Tél: 01 41 32 26 26
Web: www.theatre2gennevilliers.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 30/09/2011 au 17/12/2016.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 17/12: du Mardi au Samedi à 20h30. Places à 15€. Durée 2h00.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Notes des adhérents
1
1
1
0
1
Derniers commentaires des adhérents
Stéphane C. a écrit le 08/12/2016 à 16h22
      Note =
    Long et ennuyeux. La pièce se résume à deux monologues, il n'y a pas de dialogues, ce qui est peut-être souhaitable dans une séparation, qui sinon se terminerait en pugilat ou règlement de compte. Je n'aime décidément pas la diction de Stanislas Nordey, qui scande son texte un peu toujours de la même façon d'une pièce à l'autre.
Pascale T. a écrit le 19/12/2011 à 13h54
      Note =
    Absolument fascinant. 2 monologues de rupture d'1h vécue par un homme et une femme qui se sont infiniment aimés et se déchirent cruellement. La comédienne est époustouflante. A découvrir pour les 2 comédiens et le très beau texte de Pascal Rambert.
Isabelle M. a écrit le 22/10/2011 à 10h15
      Note =
    Les deux comédiens donnent beaucoup pour incarner ce texte dont la teneur générale relève surtout de la logorrhée. Le propos tourne souvent à vide, sans profondeur.
    Au final, un sentiment d'ennui domine....
    On a vu Nordey autrement plus à son aise chez F.Richter
Michèle M. a écrit le 21/10/2011 à 09h25
      Note =
    Un texte fort, pas un bruit, pas une toux dans la salle. Deux acteurs qui mouillent le tee-shirt. On en redemande tous les jours, de ce théâtre-là.
    Le public, globalement très jeune, s'est un peu ennuyé (2 très longs monologues, et un choeur d'enfants au milieu, en 2 h).
    Il m'a semblé qu'une expérience de vie en couple est nécessaire pour comprendre ce que la pièce nous donne à entendre.