Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

Photo: D.R.


REPAS (LE)
(moyenne sur 2 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Valère Novarina, mise en scène de Thomas Quillardet, avec Olivier Achard, Aurélien Chaussade, Caroline Darchen, Maloue Fourdrinier, Claire Lapeyre Mazerat en alternance avec Christophe Garcia et Aliénor Marcadé-Séchan et Sacha Gattino.
Le Repas est une orgie théâtrale. Rage de mots, folie de l'espace, consécration du désir. C'est un paysage immense qui s'ouvre pour l'acteur et le metteur en scène. Un espace de liberté et de délivrance. La langue de Valère Novarina est poétique bien sûr, mais c'est une poésie concrète, corporelle et buccale. Infiniment joyeuse. Cette pièce est une provocation arrogante lancée à l'esprit de sérieux et à l'ennui. C'est un cri contre l'incarnation réaliste et naturaliste. Nous vous invitons à venir partager ce repas avec nous.
MAISON DE LA POÉSIE - PARIS
157, rue Saint Martin
Passage Molière
75003 PARIS
M° Rambuteau
Tél: 01 44 54 53 00
Web: www.maisondelapoesieparis.com

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 19/01/2011 au 06/02/2011.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 6/2: du Mercredi au Samedi à 20h00 et Dimanche à 16h00. Places de 20 à 10€.

CONDITIONS ADHERENTS
Pour voir les conditions sur ce spectacle et réserver, connectez-vous avec votre compte :
Accès adhérent

VOUS N’ÊTES PAS ENCORE ADHÉRENT ?
Renseignez vous sur « Les services offerts » ou appelez-nous au 01 43 72 17 00
et profiter d’invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à -70%) sur tous nos spectacles.
Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Monique B. a écrit le 31/01/2011 à 16h18
    Note =
    Aie aie aie, nous devons (nous y sommes allés à 5 amis) être obtus et fermés à ce genre de spectacle mais rien ne nous a plu !! nous aimons pourtant l'absurde , mais 2e degré, genre Ionesco. Très déçus.
Isabelle M. a écrit le 29/01/2011 à 14h07
      Note =
    Au même titre que le Vrai sang, la pièce du nécessaire Novarina est un brin de fraicheur salutaire.Cette adaptation trouve le ton et le rythme qui vont bien dans laquelle les comédiens prennent plaisir à nous offrir ce moment théâtral exquis.
    A consommer sans modération.
Haut