Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


UNE PASSION
COMÉDIE DRAMATIQUE d'Anaïs Nin et Henry Miller, (librement inspiré du Journal d’Anaïs Nin), conçue, écrit et mise en scène par Delphine de Malherbe, avec Évelyne Bouix et Laurent Grévill.
Une passion. L’histoire d’Anaïs Nin et d’Henry Miller un hiver 1931. D’un homme et d’une femme qui veulent s’offrir l’amour et le monde en pâture, affamés et insatiables parce que la crise de 1929 les a frustrés. Elle veut qu’il lui fasse expérimenter la sexualité jusqu’à en perdre l’âme. Il veut connaître l’amour qui réconcilie un homme avec sa nature profonde. Sur l’air de “Body and soul” version Billie Holiday, Henry et Anaïs tombent fous d’amour...
-
Réserver des places
THÉÂTRE MARIGNY
Avenue Marigny
Carré Marigny
75008 PARIS
M° Champs-Élysées Clémenceau
Tél: 01 53 96 70 00
Web: www.theatremarigny.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 03/12/2009 au 05/06/2010.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Jusqu'au 5/6: du Mardi au Samedi à 21h00. Matinée le Samedi à 17h00. Places à 35€. Durée 1h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Michèle M. a écrit le 15/12/2009 à 08h08
      Note =
    Très décue. Les acteurs ne sont pas en cause mais le texte un peu tronçonné n'est pas du tout mis en valeur.
Roselyne C. a écrit le 14/12/2009 à 15h11
      Note =
    Je suis sortie déçue de ce spectacle. J'en attendais du romantisme et la mise en scène a gâché mon plaisir. Ce texte pourtant riche méritait mieux qu'une mise en scène trop réaliste ou trop de sensuel, trop de sexuel nuit à la profondeur et à la force du texte qui en était trahi. J'aurais de loin préféré deux acteurs dans deux espaces séparés échangeant leurs écrits à haute voix: leur passion y aurait gagné en profondeur et en force par l'absence, la séparation qui faisait naitre les mots et leurs maux, impulsant et stimulant leur créativité respective. Au lieu d'être suggérée, leur passion était montrée ce qui n'a rien de transcendant. Dommage. Le jeu d'acteur s'en est trouvé entravé et somme toute bien banal. Grosse déception.
Haut