Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Photo: D.R.


PHILOCTÈTE
(moyenne sur 9 notes)
COMÉDIE DRAMATIQUE de Jean-Pierre Siméon, à partir de Sophocle, mise en scène de Christian Schiaretti, avec Laurent Terzieff, Johan Leysen, David Mambouch et un chœur Olivier Borle, Julien Gauthier, Damien Gouy, Aymeric Lecerf, Clément Morinière et Julien Tiphaine.
Un chef-d'œuvre trop peu joué, dans une langue dont Jean-Pierre Siméon réinvente la puissance et l'éclat. En 1992 déjà, Christian Schiaretti avait une première fois abordé Sophocle en présentant un Ajax/Philoctète remarqué.
-
Réserver des places
THÉÂTRE DE L'EUROPE
Place de L'Odéon
75006 PARIS
M° Luxembourg
Tél: 01 44 85 40 40
Web: www.theatre-odeon.fr

 > Plan d'accès (Google Maps)
 > Plan du métro (RATP)
Voir tous les détails
Le spectacle s'est joué dans ce lieu du 24/09/2009 au 18/10/2009.
CONDITIONS GRAND PUBLIC
Du 24/9 au 18/10: du Mardi au Samedi à 20h00 et Dimanche à 15h00. Places à 32€. Durée 2h30.

CONDITIONS ADHERENTS
Profitez d'invitations et/ou de tarifs réduits (jusqu'à 70%) sur tous nos spectacles.

Renseignement au 01 43 72 17 00.

Voir comment adhérer
Derniers commentaires des adhérents
Florence E. a écrit le 15/11/2009 à 14h08
      Note =
    Nous n'avons pas apprécié cette pièce! texte inintéressant, mise en scène sans imagination, coup de théâtre final ridicule, mauvais jeu des acteurs sauf bien sûr Terzieff...Et, si Terzieff n'a pas pu sauver la pièce,il a sauvé un certain nombre de spectateurs de l'ennui!
Françoise B. a écrit le 18/10/2009 à 16h51
      Note =
    Pour bien apprécier cette pièce il me semble qu'il serait indispensable de se replonger dans l'Illiade et l'Odyssée pour savoir qui sont les différents personnages,et de prendre le temps de lire la petite brochure distribuée à l'entrée.
    Indispensable aussi d'être bien placé pour pouvoir accrocher son attention à une situation pas facile à comprendre au début.
    Je ne remplissais aucune de ces conditions. Je n'avais pas pris le temps de rafraîchir ma mémoire pour situer les différents protagonistes, et ce n'est qu'après-coup que j'ai lu la brochure (très intéressante )qui m'aurait permis d'être d'emblée dans le texte.Aussi ai-je eu beaucoup de mal à entrer dans la pièce, d'autant plus que n'ayant pu avoir de place par Starter , je m'étais rabattue sur ce qui restait et j'étais très mal placée.
    Tout cela a fait que je me suis un peu ennuyée.Il y avait beaucoup de jeunes autour de moi qui , eux aussi, semblaient s'ennuyer.
    Heureusement, l'arrivée de Laurent Terzieff a tout changé.
    Par sa présence, son expressivité, sa belle voix sonore et puissante, il force l'attention, éclaire la compréhension. J'étais venue pour lui, mon attente n'a pas été déçue, à lui seul il porte la pièce.
Denise A. a écrit le 07/10/2009 à 14h37
    Note =
    Magistral Terzieff, belle mise en scène, épurée, tout comme le jeu des acteurs. Par contre, pour ce qui est du texte, Sophocle un peu trop "revisité" à mon sens. Mais au total, une soirée comme on aimerait en passer plus souvent.
Michel P. a écrit le 03/10/2009 à 22h41
    Note =
    Je ne comprends pas l'enthousiasme (quasi) généralisé autour de ce spectacle. Certes, Laurent Terzieff est génial (comme d'habitude) mais le texte de Jean-Pierre Siméon est très inégal (des moments poétiques, d'autres sans saveur) , la mise en scène de Christian Schiaretti plate, les costumes affreux, les éclairages inexistants et les autres comédiens (mis à part le jeune David Mambouch) plutôt faibles. Je ne le conseillerais qu'à ceux qui n'ont jamais eu la chance de voir Terzieff. Le spectacle dure 1h45 et non 2h30.
Vincent B. a écrit le 03/10/2009 à 17h44
      Note =
    Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été à ce point ému au théâtre. Le texte est un peu longuet par moments, certes, mais l'histoire de Philoctète est d'une actualité terrible à en croire les SDF de plus en plus nombreux à Paris. Et puis il y a des envolées lyriques sublimes... et puis Terzieff. Une leçon de théâtre ! Regarder ses mains seules relève de l'insoutenable beauté du théâtre.
Voir tous les commentaires
Haut