Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


“Ma femme s’appelle Maurice” au Café de la Gare
Be aware!
Peut-être faudrait-il jouer ce Boulevard au château de Versailles : il y aurait à peine assez de portes qui claquent pour laisser entrer et sortir tous les amants, maîtresses, maris cocus et femmes trompées qui peuplent cette pièce. Et au milieu trônerait le roi, innocent et sincère : Maurice.
Marquée de l'empreinte presque indélébile de Laspalès et Chevallier, cette pièce de Raffy Shart a connu un succès impressionnant depuis sa création au théâtre du Gymnase en 1997. Le défi était donc risqué de redonner une nouvelle vie à ses personnages. Notamment à Maurice, sympathique bénévole du Secours Fraternel qui se retrouve déguisé en rombière pour tromper la vigilance d'un mari jaloux. C'est dans ce rôle que Régis Laspalès éructait des "Be aware!" afin de se donner la contenance d'une femme agressive. Cette reprise est donc plus qu'une séance de rattrapage, c'est une nouvelle lecture de ce Boulevard joué dans pas moins de vingt-quatre pays. La troupe du Café de la Gare offre la possibilité à chacun d'exister sur scène et d'exprimer toute sa dimension comique. Philippe Manesse en mari volage devient de plus en plus fou à mesure que ses mensonges se font toujours plus contradictoires. Patrice Minet campe un Maurice très "ravi de la crèche", assez éloigné du regard inquiétant de son prédécesseur dans ce rôle. Inutile donc d'avoir vu la première version pour apprécier la seconde. You don't need to be aware!
Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 03/03/2005

-
Haut