Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire

D.R.
La putain respectueuse
Essaïon
La Putain respectueuse de Jean-Paul Sartre est librement inspirée d'un fait divers survenu dans le sud des États-Unis en 1931. Dans le train qui la conduit vers une petite ville de province, Lizzie, une jeune prostituée débarquant de New York, se retrouve témoin du meurtre d'un homme noir par un notable blanc. Commence alors pour elle une journée qui changera le cours de son existence.
Lætitia Lebacq propose une mise en scène somptueuse, avec des comédiens tous aussi excellents les uns que les autres livrant des performances fortes et justes. L'on reconnait Jean-Paul Sartre avec ce texte engagé doté d'une thématique puissante et malheureusement encore trop actuelle. Les décors sont tout aussi riches que les diverses performances exécutées.

Dans ce drame social, l'évolution est constante pour chacun des personnages, on se laisse prendre dans cette pièce qui nous emporte tant par ces dialogues substantiels que par l'ambiance extraordinairement prenante.

Les silences sont bien plus importants que dans le texte original, mais le tout rend le message encore plus considérable. Cette écriture poignante prend le spectateur au vif de ses émotions.

Cette pièce offre matière à réflexion sur fond de racisme, de misogynie et de machisme, que l'on ressent encore à notre époque...

Le public s'attache et s'identifie à Lizzie en prenant à cœur ce qui lui arrive.
On ressent une vive empathie pour "le nègre" (Baudoin Jackson) ainsi que de la colère face à ce qui lui arrive. Le sénateur (Philippe Godin) et son neveu (Bertrand Skol) sont exécrables et détestables grâce à leur jeu doté d'une subtilité parfaite. Les comédiens sont formidables dans une pièce où les vices humains sont représentés magistralement.
Zoom par Lou-Anne Lemaire
Paru le 06/01/2023