Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Benoît Labannierre aux Blancs-Manteaux
L’art et Labannierre
Fruit de l'union fantasque entre "Le Canard Enchaîné" et Laurent Ruquier, Benoît Labannierre a décidé d'ériger le calembour et les jeux de mots en art à part entière.
Crâne rasé, grand, un poil dégingandé, Benoît Labannierre a dû réécouter en boucle les sketches de Raymond Devos quand il était enfant : ce Sudiste de Nîmes a fait des jeux de mots son loisir de prédilection. À cette différence près avec ses prestigieux prédécesseurs : il en assume complètement l'absurdité et revendique leur ridicule. Florilège de quelques-unes de ses perles : cet agité du bocal certifie à son public qu'il ne prend pas de drogue :"D'abord, parce que la drogue ça diminue les effets de l'alcool, et puis surtout, parce qu'on n'a pas beaucoup d'amis quand on se drogue : en effet, la came isole."
Sa galerie de personnages est complètement déjantée : de la femme qui se rend à un enterrement comme on va assister à un spectacle, au pharmacien allumé qui ne prend pas de gants avec ses clients : "Mais madame Irène, pourquoi voulez-vous faire un test de grossesse ? Pas besoin d'un test, ça se voit que vous êtes grosse."
Estampillé "Artiste vu à la télé", Benoît Labannierre n'en garde pas moins les pieds sur terre. En effet, il s'est produit régulièrement dans l'émission Les Coups d'humour : "Ça passe la nuit sur TF1, juste avant Chasse et Pêche ; la première est une émission scientifique sur les comiques, la seconde est une émission comique sur les scientifiques." Son final chanté intitulé C'est nul résume tout ce que ce one-man n'est pas.
Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 23/06/2004

-
Haut