Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Philippe Delacroix


"C’est Clair" au Splendid
Clair est grisante
Clair est black et son spectacle n'est pas en demi-teinte. C'est une explosion de couleurs pour cette Afro-Belge mise en scène par Pascal Légitimus. Elle glisse des touches d'Afrique dans tous ses sketches. Demandez-lui absolument comment elle s'est procuré sa sonnerie de portable en forme de barrissements d'éléphant.
Il y a du budget ! L'entrée en scène de Clair en impose : sono à fond les ballons et écran géant dans lequel elle évolue en motarde version cartoon. Un contexte idéal pour une fille qui semble sortie tout droit d'un dessin animé. Du dessin animé pas uniquement pour les enfants : notamment lorsqu'elle est une "maraboute -voyante-animatrice de téléphone rose" qui alterne les prédictions et les râles coquins en se faisant passer pour Naomi, "ta gazelle, ta babouine". Elle est aussi très convaincante en instructeur de la Flic Academy, mademoiselle "Bontantpis". Spécialiste des contractuelles, elle est chargée d'enseigner de sa voix fluette la liste des insultes et la différence entre un glaviot et un crachat. Tous ses personnages sont attachants : de la clocharde qui a troqué un 100 mètres carrés pour un "sans mètre carré" au jeune de banlieue qui considère la Déclaration des droits de l'homme comme un livre de science-fiction. Excepté sans doute la concierge raciste : répugnante mais tellement vraie. Sa rondeur, sa bonne humeur et surtout son talent lui donnent des airs de Michèle Bernier, version tropiques, ainsi vous ne pourriez avoir que d'obscures raisons de ne pas aller voir Clair.
Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 15/03/2004

-
Haut