Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Geneviève Mnich
Une comédienne sereine au parcours exemplaire.
Actuellement, l'actrice interprète, aux côtés de Danièle Lebrun, Dominique Valadié et Charlotte Clamens, «Du ciel tombaient des animaux» de Caryl Churchill au Théâtre du Rond Point. Marc Paquien en signe la mise en scène.
Geneviève Mnich ne se destinait pas au métier de comédienne mais à celui de professeur. Originaire de Picardie, elle est diplomée d'une licence de lettres effectuée à Lille. Le recteur de cette académie lui suggère qu'elle s'amuserait beaucoup plus à faire du théâtre. Elle suit ce conseil avisé et s'installe à Paris où elle passe le concours de la Rue Blanche.

En 1967, elle joue dans «Les Derniers» de Maxime Gorki à la Comédie de Saint-Etienne, dirigée par Jean Dasté, qu'elle considère comme son premier maître dans le métier. Elle y crée plusieurs spectacles. Fin janvier 1971, elle joue dans «Ennemis», toujours de Gorki au Tep dans une mise en scène de Guy Rétoré. Circule à ce moment précis la pétition pour le droit à l'avortement. Elle signe aux côtés de Jeanne Moreau, Judith Magre, Marguerite Duras, Danièle Lebrun, Catherine Deneuve, Françoise Sagan le manifeste des 343 publié le 5 avril 1971 qui aura un retentissement phénoménal. Elle milite également pour la contraception.

La même année, elle joue sous la direction de Jean-Pierre Vincent dans «Le Camp du drap d'or» de Serge Rezvani au Festival d'Avignon et tourne dans «Les Camisards» de René Allio. Elle y croise Maurice Bénichou qui deviendra quelques années plus tard son compagnon de coeur.
A l'issue du film se forme la compagnie de l'Espérance, dirigée par Jean-Pierre Vincent et Jean Jourd'heuil. S'en suivent de grands succès au TNP «Capitaine Schelle, capitaine Eçço» de Rezvani , «Dans la jungle des villes» de Bertoldt Brecht.
Pendant plusieurs décennies, elle va enchainer les tournages au cinéma et à la télévision. Coline Serreau «Pourquoi pas», Alain Resnais «Mon oncle d'Amérique» où elle retrouve Jean Dasté. Claude Lelouch «Les Uns et les autres» où elle joue la mère de Jacques Villeret. Robert Enrico, Bertrand Blier, Bertrand Tavernier, Robert Guédiguian la distribuent dans leurs films...Au théâtre, elle travaille avec Peter Brook, Maurice Bénichou, Didier Bezace Emmanuel Demarcy-Motta...

Aujourd'hui, elle interprète Vi dans «Escaped alone», le titre original de Caryl Churchill.
«La pièce est construite sur une alternance entre des monologues dits par Dominique Valadié qui raconte ou prophétise une catastrophe, et des scènes où elle rejoint trois vieilles dames qui prennent le thé. C'est une véritable partition musicale où la soliste et le quatuor s'entrelacent, créant par leur discours paradoxal un humour de l'absurde très anglo saxon.».
Prochainement, au cinéma, Geneviève Mnich incarnera la mère de Marina Foïs dans le film de Jérémy Elkaim «Assoiffés»
Portrait par Bruno Perroud
Paru le 20/01/2020

-
Haut