Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Fleur de Peau : conte urbain
Essaïon
Une version poétique de "Je t'aime, moi non plus" ou comment vivre l'amour, la liberté, l'indépendance dans notre société moderne.
Alors que le développement du mouvement #metoo permet enfin aux femmes de s'affranchir du statut de simple objet sexuel, le spectacle "A fleur de peau" apporte une touche décalée en libérant la parole de l'homme, en plus de celle de la femme. Ce policier qui, contre toute attente, s'engage dans une relation avec une nouvelle voisine que le quartier voulait d'emblée rejeter du fait de son caractère original et de son métier de tatoueuse, lance un cri pour ne pas être réduit à n'être qu'un "sextoy" par sa nouvelle dulcinée. "Lilas", car c'est ainsi que se nomme la tatoueuse, aime les plantes et ne supporte pas que son voisin d'en face, un policier, en prenne si peu soin. C'est le point de départ d'une histoire qui interroge sur ce que l'on attend de son partenaire. Le dialogue vif, la rythmique accélérée réussissent à montrer la complexité des relations amoureuses. Derrière sa façade rugueuse, Lilas est une écorchée vive et sa rencontre avec un homme un peu désabusé va les rendre tous deux "à fleur de peau".

Loin de la fable où le chevalier vient séduire la belle au bois dormant et l'amour naît illico, l'histoire écrite et jouée par Sandie Masson expose sans faux-fuyants les contradictions que l'on peut traverser en passant du mépris à la passion intense dans une période de séduction. Ce "je t'aime, moi non plus" est livré de belle manière avec un jeu parfaitement maîtrisé des deux comédiens, une mise en scène de Patrick Azam laissant une vraie place à la danse et beaucoup de poésie : l'on touche du doigt la tendresse de leur relation... qui avait pourtant commencé (quasiment) sur des insultes. C'est très bien joué, avec des échanges tantôt doux, tantôt violents mais très vrais car il arrive que nos préjugés soient brisés au fur et à mesure que l'on découvre la personnalité de l'autre. Une fois les idées reçues et les fausses politesses tombées, ce qui prime entre ces deux là, c'est le désir et l'on peut saluer le brio de l'auteur qui montre la ferveur de leur amour, l'apprentissage d'un animal blessé que représente cette femme et la fragilité d'un homme qui veut aimer mais aussi partager sa vie. Dans cette magnifique expression du théâtre contemporain, il y a de la musique, beaucoup d'énergie ; les lumières savent rester tamisées quand les comédiens se parlent dans une proximité sensuelle et l'on suit ce dialogue à deux voix prônant de s'ouvrir aux différences. "J'adore faire l'amour. Je veux être vivante" crie Lilas, une femme indépendante qui remet les pendules à l'heure face à son partenaire, brillamment interprété par Eric Savin.
Zoom par Fabienne Lissak
Paru le 14/01/2020

-
FLEUR DE PEAU - CONTE URBAIN   (22 notes)
THÉÂTRE ESSAÏON
Jusqu'au dimanche 15 mars

THÉÂTRE CONTEMPORAIN. Quand Lilas rencontre Adam c'est vivant, brut, animal. Les cœurs battent, les mots cognent. L'attirance physique se joue des préjugés. Une histoire torride et tendre entre deux écorchés de la vie en proie au mystère de l'amour. Ils nous prouvent que rien n'est impossible à ceux qui acceptent les d...


Haut