Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Stephan Meldegg
Nathalie Mazeas
Stephan Meldegg
met en scène « Alarmes, etc. »,
une comédie délirante de Michael Frayn, auteur de « En sourdine les sardines » et de « Copenhague ».
Directeur du théâtre La Bruyère, metteur en scène, adaptateur et comédien, Stephan Meldegg est un homme de théâtre dans toute sa diversité. Meldegg est aussi un dénicheur d'auteur. De Vacla Havel à Ben Elton, en passant par Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui, il nous permet de découvrir et d'entendre des textes d'auteurs contemporains. Sans restriction sur le genre, il passe de texte dit « d'auteur » à la comédie. Que ce soit Les Lunettes d'Elton John, De si bons amis ou Pop-Corn, pour ne citer que ses dernières créations, toutes ces pièces ont un point commun, elles parlent de notre époque, de notre société, de ses petits travers.

Un travail d'équipe

Dans sa démarche, Stephan Meldegg a une délicieuse complice, dont le sourire et la joie de vivre n'ont d'égal que son talent, Attica Guedj. Ils ont adapté ensemble une douzaine de pièces. Leur plan d'attaque est toujours le même. Stephan Meldegg traduit. Attica Guedj, la plume du couple, adapte. Puis ensemble, ils retravaillent le texte. Le résultat de leur collaboration est régulièrement récompensé par le public et par la profession, qui les a couronnés de nombreux Molières. Leur nouvelle adaptation ne déroge pas à leur ligne de conduite. Petite exception, mais totalement justifiée par le propos de la pièce, ils ont francisé les personnages et les lieux.

Une pièce moderne

Alarmes, etc. a pour sujet ces évolutions technologiques qui nous simplifient la vie comme nous la pourrissent. Ces fameuses techniques faites pour communiquer et qui rendent la plupart du temps impossible toute communication...
Alarmes, etc. est formée de six courtes pièces interprétées par quatre comédiens, Roland Giraud, Jean-Luc Moreau, Maaïke Jansen et Attica Guedj. À chaque saynète un rôle différent, un vrai cadeau pour les acteurs. Pour le metteur en scène, cela demande un véritable travail d'horloger. Car Alarmes, etc. nécessite de nombreux changements d'unité de lieux, de style. À la différence de Londres, où la pièce fut jouée la saison dernière, la technologie de pointe ne viendra pas appuyer la mise en scène. Stephan Meldegg a choisi, comme presque toujours, la simplicité. La folie de la pièce réside dans la mise en scène et non dans les décors. Il a une situation à faire passer, celle des comportements humains. Il a poussé les comédiens vers la vérité. C'est une sorte de ballet où se croisent des hommes et des femmes dans des situations frisant l'absurde. Comment faire quand tout ce qui vous entoure vous est hostile et vous échappe ?

Avant d'arriver, vers le 20 septembre, au théâtre Saint-Georges, la pièce aura été réglée en Suisse, quoi de plus normal pour une mise en scène demandant la précision d'une horloge... Pour les décors, les costumes et la musique, nous retrouvons les complices habituels Charlie Mangel, Roberto Venturi, Juliette Chanaud et Michel Winogranoff.

Une rentrée chargée

Stephan Meldegg ne chômera pas à la rentrée. Il va traverser plus d'une fois la place Saint-Georges, faisant la navette entre les deux théâtres, le Saint-Georges et le
La Bruyère. Dans ce dernier, le « moliérisé » Mort accidentelle d'un anarchiste, de Dario Fo, reprend du service du 12 septembre au 1er janvier. Rappelons que, cette fois-ci, c'est en tant que comédien que l'on retrouve Stephan Meldegg.
Portrait par Marie-Céline Nivière
Paru le 01/09/2000

-
Haut