Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


“J’aime beaucoup ce que vous faites”
Mes amis de trente ans !
Comment un week-end entre deux couples de copains va-t-il se transformer en une foire d'empoigne ? Simplement à cause d'un coup de téléphone. Comme quoi, du portable à l'insupportable, il n'y a même pas un fil.
Vivant ! Le téléphone cellulaire est vivant ! Vous aurez sans doute remarqué à plusieurs
reprises qu'il dispose d'une existence propre. Tapis dans l'obscurité d'une poche de pantalon, il arrive qu'il ne vous
demande pas votre avis pour appeler les contacts de votre répertoire. Une situation
cocasse qui ne manque pas de faire sourire vos amis vous entendant faire vos courses ou papoter aimablement dans un bar. L'expérience de Carole et Charles aurait pu s'arrêter là. À l'occasion d'un week-end, ils attendent avec une certaine fébrilité leurs amis Pierre et Marie dont le téléphone portable va précisément se mettre en marche tout seul et tout sera enregistré sur le répondeur de leurs hôtes alors qu'ils sont en voiture. Ce n'est pas Sylvie Joly qui vous dirait le contraire : la voiture est le lieu idéal pour déblatérer les pires horreurs sur ses amis. Habituellement, il n'y avait pas de témoin, alors que dans J'aime beaucoup ce que vous faites... Cette première comédie de Carole Greep est un excellent condensé de toute l'hypocrisie qui rythme les relations humaines. C'est presque du Woody Allen nouveau genre : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce que vos amis pensent de vous sans jamais avoir osé le demander.

Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 16/11/2003

-
Haut