Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Cyrano du Funambule
D.R.


Dossier rentrée des petites salles
Trois théâtres nous présentent leur rentrée. Ils ont en commun leur taille (une centaine de places pour la plus grande de leurs salles), d'être dirigés par un duo homme/femme, de bien accueillir comédiens et public... et de frayer un joli chemin au milieu des grandes salles.
A la Folie Théâtre

Frédéric Gray et Vanessa Marchini le dirigent depuis dix ans. Sa programmation se décline en trois axes : une oeuvre / un auteur (classique, contemporain, célèbre), une comédie, un sujet fort (pas forcément politiquement correct, dont le sujet peut être clivant ou la forme particulière), sans compter les spectacles jeune public. Frédéric Gray nous parle des « propositions artistiques singulières » à y voir :

"Cyrano de Bergerac", dans un univers punk, deux comédiens endossent seuls tous les personnages du texte de Rostand ».

"L'Histoire du sexe pour les femmes " de l'Antiquité à nos jours, un seul en scène instructif et humoristique de et par Anna Cottis, féministe dans l'âme défendant la liberté sexuelle ».

"Le Mystère Esmeralda", adaptation de " Notre-Dame de Paris " via le prisme de son personnage emblématique ».

"Don Juan ", celui de Molière où les comédiennes jouent les personnages masculins et inversement ».

Citons aussi « Ring » de Leonore Confino, « En couple (situation provisoire) » de J-Michel Ribes, « Et si on se mariait » « comédie d'un trentenaire qui pioche dans sa vie pour écrire », « Papatologie » les névroses d'un futur papa chez son psy, « Les larmes amères de Petra Von Kant » de Fassbinder et deux spectacles signés Smoking Sofa: de fringants comédiens improvisant chaque soir une vraie pièce.


Le Funambule Théâtre

Julien Héteau et Sandra Everro dirigent depuis 2006 ce « théâtre de tous les théâtres ». Outre les spectacles jeune public, Julien qualifie cette rentrée de Old School « elle nous fait remonter le temps ».

Les réjouissances ont commencé dès juillet « pour ne pas nous noyer dans la rentrée des grosses salles avec "Cyrano", interprété par trois filles qui jouent tous les rôles en intervertissant leurs personnages à vue, le tout seulement éclairé à la bougie. Fabuleux ! »

Ensuite viendront :
"La Réunification des 2 Corées" de Joël Pommerat. La vidéo s'invite au cœur du théâtre, projetant les figures fantasmatiques ou cauchemardesques de l'amour raté. Pour les déçus de l'amour comme pour les amoureux comblés »

"Dans les yeux de Jeanne" Un spectacle musical autour de Bourvil où l'on voit l'acteur, l'homme et l'importance de sa femme dans sa carrière ».

"J'arriverai par l'ascenseur de 22h48, chronique d'un fan de Thiéfaine ". Ce spectacle nous ramène à ce qui nous habite quand on est fan de quelqu'un ou de quelque chose, à ce que ça fait résonner en nous d'impalpable, voire de déraisonnable.

"Main basse sur le magot" : une bande de petits voyous, un casse, l'argot parisien et des costumes d'époque pour un vaudeville nourri d'une intrigue policière et d'amour. J'y serai entouré d'une belle équipe de comédiens mis en scène par Jacques Descombes».


Essaïon Théâtre

Dirigé depuis 2006 par Michel Laliberté et Marie José Tyan, il propose 80 spectacles par an, dont des « jeune public » pour « ouvrir les jeunes au théâtre ». Michel, également acteur et metteur en scène, présente sa rentrée :

"Lisa et moi". Ancien comédien devenu maitre de conférence au Louvre, Laurent Brouazin sait tout de Leonard de Vinci. Il s'y met en scène, transposé dans le corps de Mona Lisa. Ludique, instructif et d'une belle sobriété cela marque les 500 ans de la disparition de l'artiste ».

"Entretien d'embauche et autres demandes excessives" écrit et mis en scène par Anne Bourgeois. Le milieu de l'entreprise, cynique, actuel et monté avec une comédienne ayant une formation de clown, Laurence Fabre. Humour et décalage au programme ».

"Les Cavaliers" de Kessel, Molière 2016 du meilleur spectacle privé. Une histoire magnifique, un parcours initiatique exceptionnel et la magie du théâtre et le talent de Bouvron et de son équipe pour arriver à représenter sur scène ce roman foisonnant ».

"Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée" de Musset, mis en scène par Xavier Lemaire. Un prologue extrêmement malin et bien écrit par Isabelle Andréani permet d'appréhender le texte autrement. J'y joue avec l'excellente Agathe Quelquejay »

« Enfin, "Rhinocéros", l'animalité en symbole du totalitarisme selon Ionesco. A noter, il ne s'agit pas de sa pièce mais d'une adaptation théâtre de sa nouvelle »

Michel Laliberté résume parfaitement l'esprit de ces trois lieux « On vous propose de voyager, de voir du charnel, des acteurs qui se mettent en danger... Venez ! »
Dossier par Caroline Fabre
Paru le 05/10/2019

-
Haut