Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Notre éthique Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Alexis Moncorgé
La Vie en Rouge…
Ce sera certainement l'une des créations phares de cette rentrée théâtrale. Alexis Moncorgé interprètera le rôle du jeune assistant Ken, engagé par le célèbre peintre Mark Rothko (Niels Aarestrup), pour l'aider à réaliser une fresque murale. Jérémie Lippmann signe la mise en scène et Jean-Marie Besset l'adaptation de la pièce de John Logan au théâtre Montparnasse.
À 18 ans, Alexis rêve de s'installer à Paris pour faire du cinéma, il vit en Normandie chez ses parents éleveurs de chevaux. Sa mère le persuade de s'instruire avant de se lancer. Il prépare alors une licence en sciences politiques, voyage et débarque à Paris à 21 ans.
Il passe quatre mois au cours Jean-Laurent Cochet mais son envie de cinéma le dirige vers le Laboratoire de l'acteur d'Hélène Zidi. Au bout de deux ans de formation, Hélène le distribue dans le rôle de Treplev dans « La Mouette ». Il enchaine avec « Le Bonheur des Dames », mis en scène par Florence Camoin au Vingtième théâtre.

Un des moments clé de l'artiste est la découverte du texte de Stefan Zweig « Amok ». Il l'adapte , casse son PEL et monte le spectacle avec Caroline Darnay, rencontrée chez Cochet et qui l'avait dirigé dans « La Paix du ménage ». Il consacre 3 ans de sa vie à cette aventure exceptionnelle qui le consacrera « Révélation » de l'année 2016 aux Molières.

Après ce spectacle, il prend du recul et décide de voyager pour se ressourcer. Le Costa Rica, le Brésil, l'Afrique du Sud sont au programme. Mais juste avant cette échappée, il rencontre Sandra Choquet qui lui parle de « Rouge », un projet qui tient à coeur à Jérémie Lippmann. Il passe plusieurs tours d'auditions et finit par être choisi parmi les cinquante acteurs en lisse.

« Rouge, c'est le face à face entre le peintre Rothko, au sommet de sa gloire et son jeune assistant. La pièce se situe dans le New-York des années 50, quand la ville devient le phare du monde. Un architecte demande à Rothko de peindre une fresque murale dans le restaurant d'un luxueux building. Le cachet est phénoménal. Il accepte le projet mais trois ans de travail sont nécessaires et il engage Ken. La pièce est une joute verbale entre les deux protagonistes. Rothko est un génie, les rapports maître/élève, père/fils s'installent, mais Ken marque son territoire et met le peintre face à ses contradictions. C'est une magnifique réflexion sur la place de l'artiste dans la société, sur l'art. »

Quand l'oeuvre sera terminée, Rothko viendra diner dans le restaurant. Après réflexion, il reprendra son oeuvre, remboursera les commanditaires et offrira sa fresque au musée de Londres.

Pour Alexis, deux autres projets sont déjà en route. « Là-bas de l'autre côté de l'eau » de Pierre Olivier Scotto, une saga familiale sur fond de guerre d'Algérie, douze comédiens et le metteur en scène Xavier Lemaire. Un tournage l'attend à la rentrée « Les Gens dans l'enveloppe » réalisé par Anne-Gaëlle Daval, avec Zabou Breitman, Alice Pol, Jacques et Thomas Dutronc...
Portrait par Bruno Perroud
Paru le 20/10/2019

-
ROUGE   (53 notes)
THÉÂTRE MONTPARNASSE
Jusqu'au dimanche 12 janvier 2020

COMÉDIE DRAMATIQUE. New-York, fin des années 50, Mark Rothko se retrouve dans son atelier, aux prises avec la commande de vastes peintures murales que vient de lui passer le fameux restaurant du Four Seasons. Rothko donne des instructions à Ken, son assistant, pour mélanger les peintures, assembler les châssis, prépa...


Haut