Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Les services offerts Comment adhérer au club Contactez-nous

© Bruno Perroud
Stéphan Druet
Michel for ever
Le metteur en scène Stéphan Druet et la famille Tesson, aux commandes du Théâtre de Poche, ont choisi de rendre hommage à Michel Legrand dont la musique, intemporelle, continue de s'adresser à toutes les générations, tout en ravivant le souvenir d'une époque où la joie de vivre et les sentiments les plus nobles étaient exaltés.
Comment vous est venue l'idée de cet hommage ?
C'est Philippe Tesson, avec qui j'ai monté "L'Histoire du soldat" et "Berlin Kabaret" au Théâtre de Poche, qui m'a proposé, tout de suite après le décès de Michel Legrand, d'écrire ce spectacle-hommage avec sa fille Daphné. Notre propos n'était pas de raconter une histoire ni d'écrire une comédie musicale sur Michel Legrand. Nous voulions faire un cabaret chanté et dansé.

Comment avez-construit ce "Legrand Kabarett" ?
Un journaliste, Sébastiàn Galéota, arrive sur scène. Il doit faire un portrait du compositeur et a réuni pour ce faire trois groupies qui connaissent tout de leur compositeur fétiche. Il y a Emmanuelle Goisé qui prend des allures d'actrice Nouvelle Vague comme Jeanne Moreau, Macha Méril ou Delphine Seyrig ; Mathilde Hennekine, complètement dingue des "Demoiselles de Rochefort", qui est à la fois Solange et Delphine Garnier ; Gaëtan Borg, enfin, qui se révèle être une encyclopédie vivante sur Michel Legrand ! À leurs côtés, un pianiste et un contrebassiste. Comme au jeu des 7 familles, le journaliste annonce : « Dans la famille Legrand, je demande... » Et ainsi sont abordées, à travers les chansons de Michel Legrand, les thématiques des émotions, des amoureux, du voyage, etc. Le plus difficile fut de choisir les morceaux que nous allions interpréter et surtout, comment nous allions les interpréter pour que le spectacle ne dure pas 3 heures ! Nous avons beaucoup pioché dans le répertoire de Jacques Demy, fait des medleys, choisi des morceaux moins connus. Le tout émaillé de surprises, d'anecdotes. Il y a beaucoup de ruptures, on passe d'une émotion à une autre, on rigole beaucoup dans une atmosphère très colorée.

Quel auditeur de Michel Legrand êtes-vous ?
J'ai été bercé par ses musiques de films, ses chansons, ses compositions jazz et classiques. Ce qu'il y a d'extraordinaire avec Michel Legrand, c'est qu'avec ses mots du quotidien, sa musique paraît très facile à chanter alors qu'en réalité, elle est très savante. Il a su innover musicalement sans être élitiste. C'est certainement la raison pour laquelle il a obtenu trois Oscars et aucun César ! À ce titre, nous avons parlé des critiques de l'époque, révélatrices de la polémique suscitée par sa musique. Pour "Les Parapluies de Cherbourg", les avis étaient très contrastés : soit les journalistes adoraient, soit ils détestaient. Certains parlaient de roman-feuilleton à la confiture empreint de mièvrerie ! Nous avons également tenu à insérer un extrait de son Concerto pour piano pour illustrer toute l'étendue de son talent.
Interview par Alain Bugnard
Paru le 21/05/2019
Haut