Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© P. Sanglade


Kean
Alexis Desseaux
« Kean » ou l'histoire d'un acteur, de son triomphe et de sa chute. Écrite en 1836 par Alexandre Dumas pour Frédérick Lemaître (grande vedette du Boulevard du crime), la pièce fit l'objet d'une adaptation en 1953 par Jean-Paul Sartre, soutenue par Pierre Brasseur. C'est au tour d'Alexis Desseaux qui s'est récemment illustré dans « Le Choix des âmes » - dont nous attendons la création à Paris après son succès à Avignon et en province - de s'emparer, sous la direction d'Alain Sachs, de cette mise en abyme du métier de comédien.
Adulé par le Tout-Londres du début du XIXe siècle, Kean se révèle, dans sa vie privée, un dépravé couvert de dettes, compagnon de débauche du prince de Galles. S'il n'a su résister aux feux de la tentation, a-t-il réussi à rester lui-même ou sa personnalité a-t-elle également été dévorée par Romeo, Hamlet et Othello ? « Ce personnage, haut en couleurs, en constante recherche de reconnaissance et d'amour, se veut totalement libre et indépendant, sans contraintes ni obligations. Rattrapé par son extrême lucidité, il va prendre conscience que cette quête de reconnaissance sociale se paye très chère. Car elle expose à la vanité, l'orgueil et à toutes les illusions. "Kean" permet à Alexandre Dumas de confronter le vrai au faux, la réalité à l'illusion, l'élévation sociale à ses mirages, le besoin d'exposition du moi à la conscience permanente de son étroitesse. Il raconte la solitude profonde des êtres, leur quête d'absolu, la confusion des sentiments, le donjuanisme, le pouvoir, la folie... Par un jeu de miroirs, Alain Sachs a choisi de placer ses huit comédiens (trois femmes et cinq hommes) au cœur d'un dispositif un brin machiavélique qui les pousse à s'ennivrer de tous les plaisirs de la scène. Les magnifiques costumes d'époque, influencés par l'univers de Dumas et signées Pascale Bordet, sont un feu d'artifice de couleurs, de relief, de vie, d'émotions où se côtoient le comique et le tragique. »
Zoom par Alain Bugnard
Paru le 25/01/2019

-
Haut