Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Yann Duffas


Isabelle Gélinas
Après le succès de "Jalousie en 3 fax", Isabelle Gélinas se lance dans une nouvelle comédie : "L'amour est enfant de salaud" d'Alan Ayckbourn, adaptée par Michel Blanc.
Toujours spontanée, la comédienne nous promet du rire, du rire et encore du rire...
"Les personnages sont très solidement construits, très cohérents dans leurs vérités. C'est pour ça que c'est si drôle ! Parce que c'est écrit au millimètre. Chacun d'entre nous a une partition très précise à jouer." Chacun d'entre nous ? Isabelle Gélinas évoque Bruno Madinier, Lysiane Meis et Chick Ortega, comédiens qui l'accompagnent, sous la direction de José Paul.

Elle est plus qu'enjouée, indiscutablement heureuse de défendre cette pièce. Ses yeux brillent, sa voix s'exalte, ses mains accompagnent ses mots... "Ce texte a un pouvoir comique inouï ! Tout se passe dans une maison anglaise à trois niveaux. À chaque étage habitent des personnes issues d'univers très différents. C'est autour de la confrontation de ces univers, de l'impossibilité de se comprendre, de communiquer, que tout se met en place..."

Elle avoue n'en plus pouvoir d'attendre les premières représentations. Car pour elle, la comédie est plus qu'un métier : c'est une véritable source de bonheur. En un mot, une vocation, qu'elle découvre la première fois qu'elle se rend au théâtre. Cette révélation a lieu au Québec, où, fille d'un couple franco-canadien, elle grandit jusqu'à l'âge de 9 ans. Isabelle Gélinas comprend que jouer peut être une profession et décide immédiatement que c'est celle-ci qu'elle choisira. Quelques années plus tard, l'Atlantique franchi, elle concrétise son rêve, fait ses classes au cours Florent puis au Conservatoire. Sa passion est toujours restée la même : "Ce que j'aime au théâtre, c'est que l'on peut retravailler sans cesse, affiner son personnage, lui apporter de nouvelles couleurs. Tous les soirs, on tire des leçons de la représentation. Si on s'entend bien avec ses partenaires, que l'on a un beau texte et que le public est au rendez-vous, on vit des moments extraordinaires ! Ce qui me plaît, c'est avant tout de stimuler les gens, leur ouvrir des horizons, partager des émotions avec eux. Les faire rire lorsque la pièce s'y prête, mais plus généralement, les emmener vers des choses qu'ils n'auraient pas forcément faites ou pensées."
Portrait par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 15/09/2003

-
Haut