Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©Samy La Famille


Nina Simone, ressuscitée
La vie de l’artiste, aux tubes incontournables et au sombre destin, adaptée au théâtre.
À l'origine, c'est un roman de Gilles Leroy. Adapté et interprété magistralement par Jina Djemba, dans une mise en scène et avec l'oeil complice d'Anne Bouvier, cela devient un bijou de spectacle musical. Depuis les dernières années de sa vie jusqu'à ses premiers pas au piano, les deux comédiens et leur musicien rendent un hommage vibrant à cette légende du Jazz.
« Miss Nina Simone » nous plonge dans l'intimité de l'artiste. Même si Ricardo, intendant fidèle de l'artiste, interprété par Valentin de Carbonnières, n'est qu'un prétexte fictif pour entrer dans l'univers « Nina Simone », il nous conduit jusque dans ses plus lointains souvenirs.

Avec lui, le public traverse les angoisses de l'artiste, ses joies, ses bonheurs, ses malheurs. Avec lui, nous vivons les derniers moments de l'emblématique militante de la cause noire africaine. Les derniers moments d'une artiste sur le déclin, abandonnée à son propre destin.
Entrecoupé de ses chansons, d'extraits de musique classique, qu'elle aimait tant... Le public a l'impression de vivre un moment privilégié avec la chanteuse, tant l'interprétation de Jina Djemba est convaincante. Aussi à l'aise quand il s'agit de reprendre les tubes de l'artiste, que dans des moments plus sombres : elle est Nina Simone. Valentin de Carbonnières passe, quant à lui, avec une aisance admirable du rôle de conteur à celui de Ricardo ou d'un journaliste un peu niais venu interviewer la star. Le tandem fonctionne à merveille et n'est que magnifié par le talent de Julien Vasnier qui, en live, habille musicalement ce spectacle et reprend avec poésie les grands airs de Nina.

Le 21 avril, cela fera 15 ans que Madame Eunice Kathleen Waymon, alias Nina Simone, a quitté le devant de la scène pour rejoindre les étoiles. Ce spectacle est le plus élégant hommage qui pouvait lui être rendu.
Zoom par Régis Daro
Paru le 20/04/2018

-
Haut