Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Magazine Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

@Mathias Delfau


Armelle Lecoeur redonne voix aux enfants de la Shoah
Paroles d'Étoile à la Comédie Bastille
« Un jour, on a frappé violemment à la porte. Un agent de police français est entré dans l'appartement. Ce jour-là, je suis devenue adulte. J'avais 6 ans. » Ils ont vu leurs frères, leurs parents, leurs amis partir dans des bus ou des trains au petit matin... Et ne jamais revenir. À travers sa voix, c'est à tous ces hommes et ces femmes qu'Armelle Lecoeur rend hommage. Un spectacle éloquent et émouvant, basé sur d'authentiques témoignages.
Sur la toile de fond de la Comédie Bastille, des centaines d'étoiles jaunes scintillent dans un ciel ténébreux... Celles de tous ces bambins, de tous ces innocents, qui n'ont jamais revu leur gare. Au centre du plateau, Armelle Lecoeur. Juste. Puissante. Sans jamais tomber dans le pathos. Elle leur rend hommage en interprétant des écrits d'enfants ou d'infirmières qui ont vu, sans vouloir y croire, des enfants être raflés, des parents être dénoncés... Parce que juifs.
Irène, Sarah, Léon, Marguerite, Robert, Liliane ne savent pas s'ils reverront leurs parents, ils ne savent pas où ils sont, ni même qu'ils sont juifs.
Les mots sont innocents, les récits bouleversants. Loin d'être une série de témoignages détachés, ce spectacle nous raconte une histoire, leur histoire. Il nous raconte l'Histoire.
La peur, l'angoisse, l'insouciance aussi et le traumatisme après, sont traduits très justement par la comédienne qui passe de témoignage en témoignage avec une fluidité manifeste.

La mise en scène d'Alexandre Oppecini est, elle aussi, délicate. Les grandes étapes de ce conflit sont exploitées à l'aide de nombreuses projections vidéo. Tantôt le public se retrouve dans un appartement, tantôt dans une rue de Paris, dans un camp, sur les Champs Élysées ou dans le ciel. Le son participe aussi à faire exister les situations. Enfin, les prénoms de tous ces enfants sont dessinés à la craie. Pour ne pas les oublier. Eux, les témoins d'une funeste période. Avec « Paroles d'étoiles », Armelle Lecoeur participe aujourd'hui au devoir de mémoire en leur faisant écho. Un bel hommage.
Zoom par Régis Daro
Paru le 05/04/2018

-
Haut