Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno perroud.


Complètement Stone !
La chanteuse du fameux duo Stone & Charden revient, dans une autobiographie de près de 400 pages, sur son enfance, ses rencontres avec Éric Charden et Mario d'Alba, ses tubes des années 1970, ses expériences théâtrales, notamment "Les Monologues du vagin", et pousse un coup de gueule salutaire contre l'essence totalitaire de la société de consommation.
« Nous avions déjà publié une biographie avec Éric en 2001, où chacun présentait sa version des faits. Mais l'éditeur, discret, n'avait pas exploité l'affaire. Les éditions Robert Laffont m'ont à nouveau proposé de livrer mes mémoires et m'ont dépêché un journaliste à cet effet. Une grande partie du livre est consacrée au show-biz et à mes carrières en duo et solo. Mais j'ai voulu profiter de cette tribune pour parler de causes qui me tiennent à cœur comme le droit à la mort dans la dignité, les bienfaits du jeûne, les phénomènes inexpliqués de manifestation de vie après la mort ou encore la défense des animaux.

Je fais partie de l'association Stéphane Lamart, un homme motivé et doué, avec laquelle nous montons des opérations coups de poing : j'adore les animaux et aime m'en occuper ! Je ne peux donc pas manger mes amis ! Et depuis trente ans, je me porte très bien sans viande ni poisson ! Accessoirement, cela m'évite d'avaler des antibiotiques et des vaccins ! Comme le souligne Martin Page dans son ouvrage "Les Animaux ne sont pas comestibles", nous faisons du spécisme depuis des millénaires : nous les avons mis sous notre coupe et les tuons en masse. Les abattoirs sont des lieux horribles et les conditions de transport vers leur mise à mort inhumaines. Au final, nous nous retrouvons avec des cadavres dans nos assiettes alors que ces animaux avaient leur vie à vivre. Nous avons largement de quoi bien vivre et nous régaler avec les fruits, les légumes, les céréales, les épices... Tout le système de production agroalimentaire est profondément délétère pour notre santé et celle de l'environnement.

Tout, dans ce monde, est organisé pour servir les nantis : eux et eux seuls ! Nous avons parfois l'impression d'être impuissants face à des géants comme "Monsanto" et leurs semences obligatoires, engrais et pesticides, mais comme le rappelle l'essayiste Pierre Rabhi, nous pouvons chacun, à notre niveau, sortir des habitudes de consommation inutiles et délétères, exiger une alimentation de qualité. Toutes les maladies dites de civilisation sont liées au mode de production. On vit certes plus vieux mais de plus en plus mal ! Ce qui compte, c'est l'état de pleine santé pour réaliser ses rêves, pas la durée de vie ! On ne peut même plus compter sur le corps médical qui est sous la coupe des laboratoires pharmaceutiques et nous rend encore plus malades. Et l'État dépense des milliards pour les vaccins mais rien pour les écoles et maisons de retraite! Pierre Rabhi mise sur une insurrection des consciences par le peuple. Si les gens ne finissent pas totalement abrutis et scotchés à leur téléphone, nous éradiquerons ce système et pourrons enfin vivre une vie simple, heureuse et échapper au sort de robot formaté auquel on nous destine. »
Portrait par Alain Bugnard
Paru le 30/07/2017

-
Haut