Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Marie Vincent
© Bruno Perroud


Piège mortel
Marie Vincent & Damien Gajda
Pour sa nouvelle création, Éric Métayer s'est emparé de la fameuse pièce d'Ira Levin, portée à l'écran par Sidney Lumet, et pour laquelle il a réuni un casting détonnant : Nicolas Briançon, dans le rôle du brillant dramaturge prêt à tout pour relancer une carrière qui appartient au passé, Virginie Lemoine, dans celui de son épouse dévouée corps et âme ; Cyril Garnier incarne quant à lui le jeune auteur venu demander conseil à son "maître spirituel" pour améliorer une pièce prometteuse qu'il vient d'écrire. Laissons à Marie Vincent et Damien Gajda, à qui ont été confiés les rôles des troubles-fête, le soin de nous présenter plus en détail cette aventure alléchante.

Marie Vincent, voyante extralucide

"J'ai beaucoup aimé le film qui s'inscrit dans la veine des grands thrillers américains. Puis j'ai été emportée par la pièce qui est une mise en abyme du théâtre et une vision effrayante de certains profils psychologiques ! Mon rôle est cependant très rigolo et l'élément comique de cette histoire d'hommes. Je suis une grande voyante, que l'on suppose allemande ou peut-être hollandaise - elle a un accent à couper au couteau et n'arrête pas de faire des fautes de syntaxe ! - et la voisine de ces auteurs qui écrivent à quatre mains une pièce qui s'annonce comme un succès. Le problème, c'est que je me mets à avoir des visions extrêmement précises de ce qui peut leur arriver : je suis celle qui annonce la mort ! Cette pièce est terrorisante car elle n'est faite que d'arrière-pensées calculées par des êtres complexes qui mettent en avant leur carrière bien avant leur humanité et leur générosité. Je pense l'avoir bien cernée car j'ai moi-même été abasourdie par des comportements enfouis, des non-dits calculateurs et enfarinés dans une soi-disant empathie et innocence... Éric Métayer a choisi un décor anglais qui rappelle les films des années 1970 comme "Le Limier". À ce titre, il faut reconnaître qu'une vieille machine à écrire Smith Corona a une autre allure qu'une tablette Apple !"

Damien Gajda, notaire troublant

"Je me suis beaucoup amusé à lire cette pièce qui présente une grande liberté de ton. Ses nombreux coups de théâtre m'ont aussi agréablement surpris. Elle mélange par ailleurs les genres (thriller, policier, comédie sociale) tout en parlant d'une époque. Enfin, le casting choisi par Éric Métayer est lui-même un mélange des genres ! J'avais beaucoup aimé ses "39 Marches" : l'économie de moyens volontaire de sa mise en scène avait stimulé sa créativité. Avec "Piège mortel", c'est excitant de le voir évoluer dans un registre qui n'est pas de la comédie pure car il est ici question de psychologie et de société, ce qui apporte beaucoup d'émotions. Mon personnage, Pierre, qui intervient au milieu de la pièce, est un avocat et ami de Sidney, notre auteur sur le retour. Dans la version originale, il n'apporte que des éléments juridiques et a même une cinquantaine d'années. Éric a choisi un comédien de 37 ans pour travailler ce personnage en sous-texte et ainsi suggérer un passé commun avec Sidney. Ce qui apporte du piquant à l'intrigue car cette fois, Pierre est de l'âge de Clifford, "l'élève" de Sidney..."
Zoom par Alain Bugnard
Paru le 11/01/2017

-
PIÈGE MORTEL
THEÂTRE LA BRUYERE
Jusqu'au jeudi 30 mars

COMEDIE. Sidney Brown est un auteur de pièces policières en panne d’inspiration. Il lui faut un succès à tout prix. Il reçoit Piège Mortel, la pièce d’un jeune auteur, un triomphe assuré. Jusqu’où Sidney sera-t-il prêt à aller pour mettre la main dessus, lui qui a passé sa vie à imaginer des meurtres et de...


Haut