Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Fabienne Rappeneau


Le Funambule
un théâtre flambant neuf, une programmation renouvelée !
Il y a dix ans, deux tous jeunes comédiens et metteurs en scène, Sandra Everro et Julien Héteau, 25ans, achètent le Funambule. L'année dernière, à peine leurs crédits remboursés, ils décident de franchir un autre cap. Résultat, au 53 de la rue des Saules se dresse maintenant un théâtre tout neuf !
Le nouveau Funambule

Bonne nouvelle pour nous, futurs spectateurs, le guichet caisse ayant été déplacé, nous attendrons non plus dehors mais dans le long couloir menant à l'avant de la salle, côté jardin... alors que l'on entrait avant côté cour. Autrement dit, le théâtre a fait demi-tour sur lui même ! Bien entendu, je me suis assise dans les nouveaux fauteuils : confortables, ils laissent même leur chance aux grandes jambes. En face, un beau plateau, très large et assez profond, laisse présager la venue de troupes plus étoffées !

Julien Héteau

Pourquoi ce renouveau du Funambule ?
Dès notre arrivée au Funambule, on a réalisé de nombreux aménagements... avec les moyens du bord. Bref, on a tout bricolé nous-mêmes ! En neuf ans, notre outil de travail étant maîtrisé, il a fallu nous rendre à l'évidence : on lançait des productions à bout de bras dans un lieu qui n'était plus adapté ! Aucune aide financière, un nombre de places trop limité (90), un théâtre au charme certain mais tombant en désuétude et au confort d'accueil et de visibilité disons... bancal... tout cela devenait trop lourd à porter ! Au moment du renouvellement du bail, une question s'est imposée : le vendre ou le faire grandir avec nous... Et voilà !

Avec quel financement ?
Notre projet étant très ambitieux, les devis étaient très élevés. Or, nous n'avions pas du tout d'argent. Nous nous sommes donc attelé à en trouver... et tout s'est mis en place en moins d'une année : aides conséquentes de la Mairie de Paris et du Ministère de la culture, participation non moins conséquente de notre propriétaire et, pour le reste, soit 50%, un crédit bancaire ! Et ça ne s'est pas arrêté là puisque, alors que nous oeuvrions depuis plusieurs années auprès du Syndicat du Théâtre Privé - en produisant des spectacles que nous emmenions dans plusieurs de ses théâtres associés-, nous en faisons maintenant partie !

Alors, place à une programmation plus audacieuse ?
Oui ! Plus de co-réalisations, des spectacles d'auteurs, plus pointus, uniquement des créations parisiennes, leur pérennisation sur place le plus longtemps possible, deux puis trois productions maison par an... Vous voulez des exemples ? Nous avons réouvert avec le nouveau spectacle de Frédérick Sigrist que nous produisons. Le 5 janvier débute « Parlons d'autre chose » pièce de Léonore Confino sur l'adolescence par des adolescents. Et, en février, arrive « Un baiser s'il vous plaît », adaptation et mise en scène du film éponyme d'Emmanuel Mouret par Camille Bardery et Sandra Everro, une comédie romantique sur la fidélité, autre production maison.

En somme, une nouvelle salle, plus grande (130 places) et plus confortable pour accueillir de beaux spectacles... et les spectateurs !
Interview par Caroline Fabre
Paru le 10/04/2017

-
Haut