Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Le Théâtre des Quartiers d’Ivry s’installe à la Manufacture des Œillets
Elisabeth Chailloux
Le 10 décembre dernier, Adel Hakim et Elisabeth Chailloux ont inauguré les espaces qu'ils investissent au sein de La Manufacture des Œillets. Elisabeth Chailloux, la codirectrice du Théâtre des Quartiers d'Ivry revient sur les perspectives que dessine cette nouvelle maison de théâtre conçue par l'architecte Paul Ravaux.
Quel projet a conduit à la réhabilitation de la Manufacture des Œillets pour en faire un théâtre ?
La Manufacture des Œillets est une ancienne usine dans laquelle on fabriquait, comme son nom l'indique, des œillets métalliques. Dans les années 1970, cette usine a été fermée et rachetée par un investisseur privé. En 2009, la Ville d'Ivry s'est à son tour portée acquéreur de ce très beau bâtiment avec le projet de le réhabiliter et d'en faire un théâtre.

Concrètement, qu'est-ce que votre installation dans ce nouveau lieu va changer pour le Théâtre des Quartiers d'Ivry ?
C'est la première fois, depuis le début de son histoire qui remonte à 1972, que le Théâtre des Quartiers d'Ivry va pouvoir regrouper toutes ses activités sous un même toit. Avant cela, on jouait et on avait nos bureaux au Studio Casanova, mais on créait aussi certains de nos spectacles au Théâtre d'Ivry - Antoine Vitez. Nous organisions également des lectures à la médiathèque d'Ivry, à l'auditorium Antonin-Artaud... En fin de compte, nous avions beaucoup d'activités dispersées dans des lieux différents. La Manufacture des Œillets nous a permis de passer de l'abri à l'édifice.

De quels outils de théâtre allez-vous disposer au sein de ce nouveau théâtre ?
La Manufacture des Œillets se compose de trois salles. Une première salle de 397 places, "la Fabrique", qui est un grand espace modulable, c'est-à-dire qu'on peut l'utiliser en frontal, en bifrontal, en quadrifrontal... Il y a, aussi, une deuxième salle, que l'on appelle "Le Lanterneau", parce qu'elle se situe juste au-dessous de la verrière. C'est une petite salle, un peu comme "le Studio Casanova" : on peut y faire des stages, des répétitions, et y programmer de formes légères. Enfin, il y a une troisième salle, "L'Atelier", qui a pour vocation d'héberger l'atelier théâtral qui réunit, chaque semaine, près de deux cents adultes, enfants et adolescents.

Qu'est-ce qui a été décisif dans le choix du projet imaginé par l'architecte Paul Ravaux ?
Sans doute le fait qu'il ait choisi de préserver la halle de La Manufacture des Œillets, de la garder dans son jus, dans la vérité de son passé industriel et ouvrier. C'est vraiment un espace d'accueil splendide, un forum qui se situe au cœur du théâtre et au sein duquel il va être possible d'organiser des lectures, des mises en espace, des cafés littéraires, des débats, des rencontres... La Manufacture des Œillets représente vraiment, pour nous, un nouveau départ artistique. C'est une nouvelle vie qui commence pour le Théâtre des Quartiers d'Ivry.
Interview par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 20/04/2017

-
Haut