Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Sébastien Castro
Des potes (à la vie comme à la scène), des bisbilles et des rires
Avant « Moi, moi et François B. » (titre provisoire) avec François Berléand à la rentrée, Sébastien Castro jouera, dès le 10 juin à La Gaité, la nouvelle pièce de Clément Michel ("Le carton", "Une semaine pas plus...") avec Stephan Guérin-Tillé et l'auteur, mise en scène par David Roussel.
Le point de départ de la pièce ?

Pendant la tournée de « Une semaine pas plus », Clément nous a invités, Maud Le Guénedal et moi, à dîner dans un super restaurant. Le lendemain, il nous demande de le rembourser ! Stupéfaits et consternés et après une discussion où régnait un grand malaise, on l'a vu éclater de rire! Son « Addition » vient de cette anecdote.

Que raconte-t-elle ?

Un week-end entre trois amis de longue date. L'un d'eux nous invite au resto mais un autre règle l'addition avec ostentation... avant d'en demander le remboursement. Le sort se charge, quelques heures plus tard, de lui faire payer la note autrement. Car outre la mise à plat de leurs jalousies, défauts et rancoeurs, un élément extérieur le ramène à sa triste réalité...

Le ton est-il à l'affrontement ?

Certes, exacerbées par cette muflerie de départ, les discussions sont un peu tendues, notamment autour des femmes, problèmes de couple ou de célibat, amour récent, passé ou à venir- car de nombreuses révélations sont au menu. Mais ils s'aiment. Et, bien sûr, les situations et les rapports entre ces personnages engendrent le rire... comme Clément sait si bien le faire !
Interview par Caroline Fabre
Paru le 10/07/2016

-
Haut