Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Antoine Herbez
© Bruno Perroud


Un songe d’une nuit d’été
Antoine Herbez et Ivan Herbez. Au Théâtre 14
La compagnie "Ah" livre un conte musical baroque, mêlant la fameuse pièce de Shakespeare à l'opéra d'Henry Purcell, "The Fairy Queen".
Antoine Herbez, mise en scène

Dans quel univers avez-vous choisi de placer votre troupe pour restituer l'atmosphère des contes et celle de la Grèce antique ?

Tout dans cette forêt féerique doit tendre vers le fantastique : les arbres aux brillances étranges sont en mouvement, la lune qui se reflète au sol semble nous avaler, les êtres surnaturels portent des habits en forme de végétaux (si le roi des fées rappelle le chêne, son sbire aura quelque chose du gland !), et les costumes des amoureux, d'inspiration grecque, se ressemblent pour mieux se confondre et se fondre dans ces bois. J'ai souhaité que ce voyage soit une sorte de "fantasme collectif", que l'irréel devienne pour tous la normalité. Le tout soutenu par la beauté, elle-même fantastique, de la musique baroque.

Comment Wajdi Lahami a-t-il articulé la pièce de Shakespeare et le livret de Purcell qui en est lui-même inspiré ?

Purcell place The Fairy Queen entre les actes de la pièce de Shakespeare. Ici, nous avons décidé d'attribuer la musique baroque au langage féerique du Songe. Ainsi, par exemple, Obéron et Puck sont comédiens et chanteurs lyriques ; Papillon, Toile d'araignée ou Graine de Moutarde sont les fées de Titania, mais jouent aussi du théorbe, du violoncelle et du violon. Le contre-point, ô combien comique de cette adaptation, ce sont les quatre amoureux, perdus et éperdus dans cette forêt étrange !

Quelle morale allez-vous dégager de ce conte shakespearien ?

Une incitation à aimer quels que soient les genres, quelles que soient les cultures, quelles que soient les circonstances. Aimer avec folie. Aimer avec féerie. L'amour fait peut-être tourner la tête mais il est capable de faire chanter les forêts ! En ce moment, je pense que nous en avons bien besoin.

Ivan Herbez est Lysandre

Pourriez-vous nous présenter le personnage de Lysandre ?

Lysandre est un jeune amoureux, passionné et impulsif prêt à tout quitter par amour. Ce qui est intéressant sont ses bascules (pas toujours de son fait) : il passe d'une passion à une autre et de la douceur à l'agressivité en un clin d'œil. N'ayant que notre parole, contrairement aux instrumentistes et aux chanteurs, nous, les quatre amoureux, traduisons beaucoup de choses par le corps.

Quel genre de couple forme-t-il avec Hermia ?

Hermia est une femme avec un fort caractère, elle peut être joueuse ou capricieuse, mais c'est avant tout quelqu'un de déterminé, tout comme Lysandre. Leur amour est évident et doublé d'une vraie complicité. Ce premier amour s'inscrit dans la durée... ce qui est rare !

Quelles différentes visions de l'amour Shakespeare propose-t-il dans cette pièce ?

Celui de la jeunesse où l'on ne se pose pas de questions ; celui compliqué et conflictuel de Titiana et d'Obéron ; mais également l'amour entre deux amis, entre un maître et son sbire, entre une reine et ses fées !
Dossier par Alain Bugnard
Paru le 18/05/2016

-
Haut