Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Andréa Bescond
© Karine Letellier


Les Chatouilles ou la danse de la colère
au Petit-Montparnasse
Seule sur scène, Andréa Bescond raconte l'histoire d'Odette, une « jeune danseuse dont l'enfance a été volée et qui se bat pour la reconstruire ». Dans une mise en scène d'Eric Métayer, elle dessine « une galerie de personnages entre rires et émotions ».
Elle le dit d'emblée et sans ambiguïté. Le texte qu'elle a écrit et qu'elle joue, en ce début d'année, sur la scène du Petit-Montparnasse, ne vise ni à juger, ni à « condamner la maladie d'un être en souffrance qui inflige des sévices à plus faible que lui ». «Les Chatouilles ou la danse de la colère» est un constat. Le « constat d'un combat pour exister, respirer, survivre... ». « Mon personnage, Odette, fait partie de ceux qui se battent, déclare Andréa Bescond, de ceux qui taisent une violente déchirure, qui l'occultent même et qui la reçoivent en pleine figure quand elle leur revient comme un tsunami. (...) Tout le cheminement classique de l'enfant victime de pédophilie, c'est de ça dont parle Les Chatouilles. Odette nous emmène au cœur de la danse, qui lui permet d'exprimer ce qu'elle ne peut pas dire... » Inspiré d'une histoire vraie, le spectacle de la danseuse et comédienne s'attache à trouver les mots du corps pouvant rendre compte des maux de l'âme. Elle le fait en privilégiant la légèreté. En travaillant à nous faire rire. Avec pour projet de nous transporter « dans un grand huit émotionnel ».
Zoom par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 24/01/2016

-
Haut