Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Elisabeth Chailloux
D.R.


Les Femmes savantes
au Théâtre des Quartiers d’Ivry
La codirectrice du Théâtre des Quartiers d'Ivry, Elisabeth Chailloux, met pour la première fois en scène une pièce de Molière. Elle s'empare des «Femmes savantes», qu'elle plonge dans le bain des années 1960.
Rien ne va plus dans la maison de Chrysale. Sa femme, sa sœur et sa fille aînée ont décidé de mettre sans dessus dessous l'ordre familial pour donner cours à leur amour de la philosophie, des sciences et de la poésie. Pour sa première exploration du théâtre de Molière, Elisabeth Chailloux a choisi «Les Femmes savantes». Une pièce en vers qui pose bien sûr la question de la place des femmes dans la société, mais aussi celles de la mystification et du langage. « Ce n'est pas le droit à l'instruction des femmes que Molière assassine dans Les Femmes savantes, mais le pédantisme, l'hypocrisie, le snobisme et surtout l'imposture, fait remarquer la metteure en scène. Dans cette comédie pure et dure, écrite dans la plus belle des langues, les intellos, hommes ou femmes, en prennent pour leur grade. Mais aussi le discours passéiste des hommes, leur "dictionnaire des idées reçues". Et la comédie a aussi pour sujet la langue elle-même. Comment doit-on parler ? Comment doit-on écrire ? » La codirectrice du Théâtre des Quartiers d'Ivry se lance donc dans les alexandrins de cette œuvre en cinq actes, qu'elle transpose à la fin des années 1960, « au moment où de nouvelles revendications féminines voient le jour ». Pour cela, elle a imaginé un espace de répétition au sein duquel sont disposés quelques chaises, une table, une machine à écrire, des livres... Le stricte nécessaire pour réinventer la folie qui s'empare de la maison de Chrysale. Une folie joyeuse. Pleine d'esprit et d'intelligence.
Zoom par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 06/02/2016

-
Haut