Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

J. Saola


Caroline Loeb
Avant de rencontrer Caroline Loeb, on imagine une jeune femme aussi douce et feutrée que la ouate qu'elle chantait
il y a quelques années.
Ni lascive ni pensive, mais plutôt vive et active, elle déboule devant vous coiffée à la diable, couverte de bagues, de colifichets et autres sequins d'argent.
Elle est de retour du Festival d'Avignon où elle vient de mettre en scène une opérette de chambre : La Fine Fleur de l'Andalousie, "on a bien ri !", assure-t-elle. Son tube C'est la ouate passe encore dans les boîtes de nuit de la capitale. "C'est une vie parallèle, c'est la quatrième dimension : je continue d'exister en tant que "C'est la ouate". De plus en plus, les gens font le lien entre la chanteuse et la metteuse en scène. L'avantage que j'ai sur les autres metteurs en scène, c'est que l'on connaît ma tête et les gens peuvent donc venir me parler."

Mais Caroline Loeb préfère refermer les boîtes sur sa ouate, et parler du présent. Elle met en scène cet automne un récital de chansons de Viktor Lazlo au Théâtre de Ménilmontant. Tout est parti d'un projet d'album de la chanteuse, enregistré cet été en studio. Ayant vu la mise en scène de Caroline pour Lio chante Prévert au Sentier des Halles, l'année dernière, Viktor Lazlo lui demande de faire de même pour son prochain spectacle musical. "Je trouvais cela très excitant, avec des musiciens cubains, quelque chose de très chaud, de très festif. Cela m'a permis de travailler sur les années 30, 40, sur le surréalisme, sur Man Ray. J'aime faire des images, des atmosphères, je n'aime pas ce qui est lourd." Caroline est encore auréolée du succès de Shirley avec Judith Magre, sa seule pièce de théâtre mise en scène au milieu de plus d'une quinzaine de spectacles musicaux créés en dix ans. "Mais il n'y a pas de différence, c'est toujours musical. Le théâtre, c'est musical aussi. Ce sont des rythmes, des respirations... "Shirley" ne m'a pas paru d'une approche différente d'un spectacle musical. Les acteurs sont des instruments, il faut en jouer !" Cette jeune femme sait de quoi elle parle, et connaît les comédiens : elle a été formée au Cours Florent. Pourtant voici une carrière plus qu'atypique. Caroline a fait de la radio, de l'animation télé, du cinéma, de la chanson. "Je n'ai pas de plan. Il y a des choses que j'adorerais faire comme mettre en scène de l'opéra, de grandes stars de la chanson, avec de gros moyens. Mais ce sont les rencontres qui me guident. Les gens voient de plus en plus mon travail, ils se donnent le mot, et cela se fait naturellement... Il faut faire les choses par plaisir et non par plan de carrière. Les grandes comédies musicales pourraient aussi m'inspirer. On peut faire de très jolies choses", rêve-t-elle à haute voix. C'est dit, Caroline Loeb sait tout faire, mais de toutes les matières c'est la scène qu'elle préfère !
Portrait par François Varlin
Paru le 01/09/2002

-
Haut